dimanche 24 novembre 2013

Intolérante


Mes petits clous,


le diagnostic est tombé cet été. Je suis malade cœliaque, intolérante au gluten.
Le comble, pour quelqu’un comme moi qui déteste l’intolérance sous toutes ses formes. Life is a bitch (oui, j’ai le droit de dire des gros mots si c’est en anglais, règle numéro 278 du manuel du savoir-vivre du blogueur francophone, édition 2013).

Adieu donc veaux, vaches, cochons, couvées. Ou plutôt, adieu pain aux céréales, muffins, petits pains au chocolat, brioche chaude sortie du four, pizzas, pâtes.


Adieu
 

Le gluten étant [wikipédia] "la fraction protéique insoluble du grain c'est-à-dire la substance azotée visqueuse, obtenue par lixiviation (lavage par l'eau) d'une pâte de farine panifiable, tirée de certaines céréales comme le blé ou le seigle et dans une moindre mesure l'orge".
L’avoine aussi, enfin on sait pas bien mais dans le doute, j'évite. Ils ont pas l'air bien d'accord les scientifiques. En gros, je peux virer toutes les céréales de mon alimentation, sauf le riz et des trucs improbables comme le millet ou le fonio, du genre que tu trouves à tous les coins de rue, surtout si t'as un Naturalia au coin de la rue d'ailleurs. Sinon, c'est plus compliqué.

C'est cool, c'est à la mode. Non, il y a des maladies où tu passes un peu pour un has been (la tuberculose, la cirrhose, l’épilepsie) alors que là, je vais me faire bien voir de tous les bobo bios de mon entourage, chacun y allant de son conseil.

Pour contrôler ma maladie, j’ai donc supprimé intégralement le gluten de mon alimentation, facile, c'est pas comme si toute l'alimentation occidentale était basée sur le blé, hahaha.
Plus de pain, de farine, de gâteaux, de sauces, de plats cuisinés, de glaces, de pâtisseries de... Tout. Vu que le gluten est utilisé même dans le poivre en poudre, c'est pour dire.
J'ai plus qu'à me retrousser les manches et faire tout moi-même, de mes blanches mains, avec des produits alternatifs, on s'y fait très bien, c'est juste moins bon, plus cher et ça prend dix fois plus de temps à préparer.

pour pouvoir assumer mon régime sans gluten, j'ai du prendre un second travail et un prêt sur 30 ans
                                          

Parce qu'il ne faut pas la moindre miette, trace, ou quoi que ce soit. Faut devenir psychorigide du gluten. Rapport que ça a a peu près le même effet sur tes intestins que, mettons, de l’acide chlorhydrique. Pas pur, mais presque.

Heureusement, il paraît que ça fonctionne très bien. Pour preuve les nombreux forums: “Depuis que je suis au régime sans gluten, je n'ai plus de maux de ventre, je suis moins fatigué, j'ai perdu 5 kg, mon ventre a dégonflé, je n'ai plus de boutons ni d'arthrose.
Si l'on en croit les témoignages, le régime sans gluten peut aussi augmenter le pouvoir de séduction, faire revenir son conjoint, rendre plus beau et plus intelligent, faire gagner au loto - chance aux jeux - examens, désenvoûtement, impuissance sexuelle, fidélité absolue, protection contre les ennemis résultats garantis dans les 3 jours, anxiété, insomnies. Il rend le poil brillant et soyeux, fait l’œil vif et clair, la fesse rebondie.

 Oui, le régime sans gluten est à la mode, y compris chez les gens qui ne sont pas intolérants mais, forcément, Jo-Wilfried Tsonga et Gwyneth Paltrow s’y sont mis alors.

Jo-Wilfried, tu sais qu'il y a du gluten là dedans???

 L’avantage de la mode, c’est que l’on commence à trouver quelques produits sans gluten en France et quelques restaurants qui sont un peu sensibilisés au problème. Pas beaucoup. Et à un tarif entre 3 et 20 fois plus cher que le produit équivalent avec gluten. Non, je n’exagère pas. Comme pour d’autres sujets, la France n’est pas exactement en avance dans le domaine.

Dans la plupart des restaurants, en France, enfin ceux dans lesquels tu crois que tu peux aller quoi, à priori, vu les plats proposés (tu bannis toute la restauration rapide de ton alimentation, ainsi que toutes les boulangeries), dans les restaurants donc, lorsque tu évoques le problème, ils te regardent avec des yeux de bulot, immédiatement suivis par un air d’intense réflexion, ils font ensuite un détour en cuisine et reviennent te proposer les plats sans lactose.
Hahaha. Non, pas lactose. Gluten.
Non c’est pas pareil.
Non, je ne suis pas végétarienne non plus.
Voilà. Sauf que j’avais dit sans sauce. Oui, je sais, elle est à côté, mais même à côté c’est pas bon.

Bref. Intolérante au gluten, donc. Va falloir m’y faire, rapport que c’est, comme qui dirait, à vie.

Et vous les petits clous, des allergies ou intolérances particulières?

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bienvenue au club!
Je suis intolérance au gluten depuis 32 ans, à nouveau au régime depuis 10 ans (oui, la mode était de réintroduire le gluten après plusieurs années de régime chez les enfants dans les années 80). C'est effectivement parfois très galère, mais on s'en sort. Là je cumule le régime sans gluten et les restrictions liées à la grossesse et je pète un peu un plomb, mais on en reparle dans quelques mois, je serai beaucoup plus positive.
Je commande beaucoup de produits de substitution sur Internet (plus de choix) et à la maison c'est assez simple de cuisiner finalement. Au restaurant, on fait rapidement le tri : grillades et salades principalement. Après cela dépend du degré de sensibilité de chacun (pendant un certain temps je mangeais de la sauce soja au restaurant japonais, je n'avais pas ressenti qu'il y avait du blé dans la sauce).
Si tu as besoin de conseils ou autre, je peux te laisser mon adresse mail. :-)
Hauts les coeurs!

Banane

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Les Ongles de Feronia a dit…

Bonjour^^

Ah tiens Banane, j'ai quasiment même parcours que toi^^ (vive les réintroductions dans les 80s... :s )

On t'a diagnostiqué quel grade Valou?
Par expérience, je te conseille vivement de ne plus aller dans les restau classiques: la contamination reste dangereuse pour un cœliaque... (quelque soit le grade de la maladie)

Ne t'inquiète pas, on acquiert vite les bons réflexes ;)

courage!

bonbenducoukeskonmange a dit…

De mon côté, famille relou : moi intolérante au lactose et allergique aux fruits de mer, ma soeur végétarienne et mon autre soeur diabétique et intolérante au gluten ! Tu vois le délire pour les repas de famille !! Juste un petit comment pour te dire que ma soeur diabétique et coeliaque est aussi pâtissière de métier, sans gluten of course et talentueuse. Selon la région dans laquelle tu vis, elle peut te confectionner des pains, pâtisseries, desserts, gâteaux d'anniversaire et autres délices garantis exempts de gluten. Si ça t'intéresse je te donnerai ses coordonnées. Courage, les bénéfices de l'éviction en valent bien la chiantitude.

Cancreluche a dit…

Bonjour,

Juste pour info, vous avez droit à un remboursement d'une partie des frais liés à l'alimentation sans gluten. (Souvent, la mutuelle met un peu de son coté également).

J'ai fait un régime sans gluten, sans lait, sans oeufs, sans soja, sans arachide et sans fruits à coque pendant plus de 2 ans (allaitement de mon fils polyallergique). C'est dur, surtout au début, mais on s'y fait et on découvre beaucoup de nouvelles saveurs.

Bonne continuation!
(PS: si tu veux des recettes, tu en trouveras quelques unes sur mon blog)

Enregistrer un commentaire