lundi 2 septembre 2013

Dans le bain


Bonjour les petits clous !

Je suis de retour de vacances après une année Santa Barbara pour moi. Comprendre, vous prenez un scénario improbable d'une série TV des années 80, celle dont vous dites « ah vraiment ces scénaristes quand même on voit qu’ils savent pas quoi inventer, n'importe quoi, à ce point là c’est grave », vous incrémentez ensuite le nombre de péripéties de manière exponentielle dans tous les domaines et ça donne ma vie ces derniers temps. Au moins, je ne m’ennuie pas.

Sinon, parfois, ma bio-attitude me fait faire des trucs bizarres. Je me laisse convaincre, aidée en cela par la super promotion dans ma pharmacie, 10 galets pour 9,99 €, que OUI, j’ai absolument besoin de prendre des bains aux huiles essentielles. Prendre soin de soi, lâcher prise, penser à soi pour mieux penser aux autres, etc… (j’ai lu ça dans Psychologie Magazine, ou dans Femme Actuelle, je ne sais plus bien. A moins que ce ne soit dans un Gala édition collector juillet 1990 de mon coiffeur).

A vrai dire, la pharmacie n’a pas besoin de me pousser beaucoup. J’investis régulièrement et par crises la moitié de mon salaire dans des tubes homéopathiques conseillés par des sites internet divers dont la seule caractéristique est de ne jamais proposer la même solution au même problème, combinés avec des compléments en vitamines, minéraux, pro et prébiotiques, assortis de quelques infusions et gélules aux plantes…
Parce que maintenant, une pharmacie (ou para-pharmacie), ça ressemble à ça :
Et là, je pense que tu as compris pourquoi je n'étais pas devenue infographiste


Bon courage pour t’y retrouver, chaque laboratoire avançant une étude SCI-EN-TI-FI-QUE prouvant les qualités de son produit (si tu n’as pas un bac +12 option pharmacologie tu auras du mal à contester la validité des dits résultats).

Je prends donc tout, en même temps bien sûr, mon planning journalier ressemble à celui d’Obama. Dit comme ça, ça semble pitoyable. Et bien...
...ça l’est. Voilà.

Donc j’ai acheté des galets effervescents aux huiles essentielles bio pour le bain. D’une marque allemande (le bio allemand pour les produits de beauté, ça fait tout de suite sérieux, je sais pas pourquoi) (ah, le bio et l’allemand, une grande histoire d’amour, un peu comme la birkenstock et l’allemand, ils savent que le monde entier se moquent d’eux, mais ils continuent à en porter).

Ce jour là, j'ai choisi mélisse. Ça rime avec réglisse. J'adore la réglisse.
Un bon bain à la mélisse, ça délasse, c'est marqué dessus, "délassant". Petite bougie, eau tiède qui coule et galet qui fait pschiiit au fond de la baignoire. …

L’odeur exhalée flotte dans l’air et chatouille mes narines…

Bon. Soit j’ai mal compris, soit citronnelle se dit mélisse en allemand. L’avantage, c’est que je ne devrais pas avoir de soucis de moustiques cette nuit. Par contre, pour le côté relaxant, c’est raté. Tu t'es déjà délassé dans un bain d'anti-moustiques toi?

Surtout qu'en plus de ça, l'eau vire au jaune d'or.
Il faut donc que je me "délasse" dans une eau qui ressemble maintenant à de la pisse de chameau chaude. Jaune foncé, et bien mousseux.

Le bio allemand, comment dire...ça manque un tout petit peu de délicatesse.

4 commentaires:

unicks a dit…

après les bains au lait d'anesse, les bains à la pisse de chameau. c'est moins glamour du coup.

Valérie a dit…

Oui. Mais peut-être aussi efficace, qui sait?

Sofy a dit…

mdr la chute ! :o)

Valérie a dit…

Sofy: il me reste 9 galets. j'ai hâte.

Publier un commentaire