mercredi 24 février 2010

Et pendant ce temps là, dans la vraie vie (part 1)


Bonjour mes p’tits clous !!

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique que j’ai donc nommée « Et pendant ce temps là, dans la vraie vie… ».

OK, je changerai sans doute le titre quand j’aurai de l’inspiration, celui là est tout pourri, je sais, mais encore une fois c’est mon blog… Si tu as des idées, d’ailleurs, je vais lancer un concours sur le thème, dont le grand prix sera la rognure de mon gros orteil gauche. Avis aux amateurs !!

Cette rubrique consiste à comparer ce qu’on nous vend à ce qui se passe dans la vraie vie. Et il y a de quoi faire…
Pour ce premier billet, le match fut très serré pour le choix du sujet… Après moultes hésitations, tergiversations et délibérations entre moi-même et moi, j’ai finalement choisi… [roulement de tambour, applaudissements de la foule en délire], and the winner is : la POLICE SCIENTIFIQUE!

Dans les séries américaines, la police scientifique est très féminisée, pleine de beaux gosses et bombasses qui bossent toute la nuit MAIS restent frais et maquillés (si si, les mecs aussi) en permanence. Et limite, ils sentent tellement bon que ça se voit à travers l’écran. En plus, les mecs écoutent (si si, bon là j'avoue c'est un peu too much) et respectent leurs collègues féminines.

En vrai, les mecs vont sur le terrain et laissent LA fille du service dans les labos. De toute façon, elle est moche.

Dans les séries américaines, les salaires des policiers leur permettent de s’offrir une super maison, une décapotable, un brushing inamovible et des lunettes de soleil D&G (pour les femmes) et Armani (pour les hommes).

En vrai, et en courant après les primes de risque, les astreintes, les suppléments familiaux, les indemnités de résidence, les policiers français gagnent à peine plus que le SMIC et mangent des pâtes. Et même pas des Panzani.

Dans les séries américaines, les filles sont toujours en jupe et en talons aiguilles.

En vrai, vous avez déjà essayé de faire une investigation sur une scène de crime en talons aiguilles vous ?

Dans les séries américaines, les policiers s’arrêtent pour bouffer du macdo et boire du coca tous les midis et ne prennent pas un gramme.

En vrai, les policiers français s’arrêtent pour bouffer du quick et boire du coca tous les midis et franchement, ça se voit…

Dans les séries américaines, on lance une enquête de la police scientifique lorsqu'une mouche a pété dans le potage. Examen des micro-goutelettes de soupe, étude de leur trajectoire, analyse des légumes utilisés, avec traçage des engrais et leur proportion, pour finir par établir la ferme d’origine.

En vrai, pour qu’il y ait une enquête scientifique en France, il faut qu’il y ait un mort (connu) minimum, ou alors qu’on ait volé le scooter de Jean Sarkozy.

Dans les séries américaines, les sigles en jettent !! Par exemple : CSI (Crime Scene Investigation). On sent déjà le sang, l’adrénaline, la sueur, et le sexe dans ces 3 lettres.

En vrai, le sigle de la police scientifique c’est INPS. Institut National de la Police Scientifique. Ca fait presque autant rêver que l’INPI (Institut national de la Propriété Intellectuelle).

Dans les séries américaines, les enquêteurs sont intelligents !

En vrai.. non rien.

Comme disait Arlette, travailleur, travailleuse, on nous ment, on nous spolie ! Gardez les yeux ouverts !

A bientôt mes p’tits clous!

Partager

9 commentaires:

ASTRIDM a dit…

moi j'aime bien ton titre :D

Anonyme a dit…

on dirait qu'on serait des princesses et des princes charmants se jetteraient à nos pieds ... ah non pardon je m'égare
Stell*

Valérie a dit…

@Astrid: après réflexion, moi aussi. Du coup j'annule le concours et je me laisse pousser les ongles des pieds.

@Stell: bonne idée, je crois que le thème "mariage" et ensuite "enfant" sont de bons candidats...

Mariedk a dit…

Je vote aussi pour ton titre ! Comme ça on gagne du temps et pendant c'temps là dans la vraie vie, je vais aller faire cuire mes pâtes... Une fois de plus, hilarant ton article ! Je ne regarderai plus Les Experts du même oeil... mais stp, ne démontes pas Horacio, c'est mon chouchou ;)

Valérie a dit…

@Marie: OK, vendu, je te laisse Horacio... je m'attaquerai à quelqu'un d'autre [rire sardonique et frottage de mains]

Darby a dit…

hummm ... c'est pas faux tout ça
Et encore, tu n'as pas évoqué les folles courses poursuites américaine entre les méchants (de vrais méchants, pas des pauv' rebeux qui n'ont rien demandés à personne) et les gentils (les flics bien sur !).
Résultat : Une traversée de New York en 4minutes 12, une écorchure au visage et une bagnole à la casse (Rq, ce n’est pas grave, ils un stock de voitures de réserve aux states!, pas comme chez nous ou une fois la SUBARU de la gendarmerie est dans le mur, ils doivent prendre leur vélo le temps de la réparation).

PS : moi j’aurais intitulé ta série de billet : Et pendant ce temps là, à Vera Cruz
mais bon, c'est TON blog ;)

Ludo a dit…

Bonjour

Va donc faire un tour sur le site "tu mourras moins bête". A pleurer de rire. J'ai essayé de retrouver le dessin où l'on trouve un article assez ressemblant au tien, mais si tu ne connais pas ce site, je te laisse chercher, et découvrir l'article dont je parlais.
(Référence entre les experts et la police scientifique).

Nepenthes a dit…

Mais si, garde ce titre, il est fort approprié!

Autre chose! dans les séries américaines, les experts scientifiques font toujours leurs analyses et autopsie dans la quasi pénombre dans un labo hyper design tout de verre et d'inox... dans la vraie vie, ils font ça sur une paillasse en carreaux jaunasses (ça rime!) sous la lumière crue et clignotante des néons. C'est moins glam', c'est sûr.

Till the Cat a dit…

Excellent :o) j'aime beaucoup le coup du Mc Do/Quick

Publier un commentaire