vendredi 9 juillet 2010

J'imprime pas bien...

Salut mon petit clou!

Tu sais quoi? (je sais, tu t'en fiches. Mais fais un peu semblant quand même, intéresse-toi, je sais pas moi, un effort c'est trop te demander?).(Ah bah voilà, c'est mieux).

Ils ont décidé de repeindre la salle des imprimantes à l’étage. Comme celles de tous les autres étages.
(passionnant, isn't it?)

Ils ont choisi une jolie couleur taupe clair, avec une bande chocolat de 3 centimètres de large à un mètre de hauteur. Et ils ont également mis un parquet en pin clair.

Par contre, le coin café, pudiquement nommé « local boisson » (et qu’un petit plaisantin a renommé en « bocal poisson » ce dont je ne me lasse pas plus de trois ans après) (faut avouer que je suis bon public), reste avec ses traces de pieds sur ses murs d’un blanc douteux, son linoléum bleu vomi, bleu vomi n'étant pas une couleur officielle, mais l'idée y est, et ses néons clignotants à intervalles réguliers et produisant le bruit sourd et néanmoins insupportable du hanneton en vol.

Et, partout ailleurs, on garde nos murs blancs, pas toujours de la première fraîcheur, et notre moquette bleue qui a fait la guerre. Usure, tâches de café, auréoles d’eau d’arrosage des plantes.

Je m’interroge. Font il un test, pour vérifier que la productivité des imprimantes s’améliore, qu’elles buggent moins, qu'elles sont plus heureuses ? L’ O.S.I. (Observatoire du Stress des Imprimantes) a-t-il émis des recommandations spécifiques et urgentes sur l’environnement de travail des imprimantes multifonctions laser?

Tant qu'à faire, je peux leur suggérer tout plein d’endroits dont la réfection immédiate me semble nécessaire :

  • Les locaux techniques, placards à balais, produits ménagers et aspirateurs, ces derniers passant quand même la majeure partie de leur existence dans un réduit climatisé certes, mais sombre et globalement plutôt triste. Je propose aussi de leur installer des petits fauteuils et un poste de télévision.
  • Les salles serveurs : de belles couleurs gaies (vert, parme), un environnement feutré leur rendraient certainement leur joie de vivre, à ces pauvres ordinateurs malheureux.
  • Les placards électriques, très honnêtement la peinture des gaines est très mal faite, c’est une honte.

Pour le reste, on s’en contentera très bien, finalement on s’y attache à notre moquette Saint Maclou 1er prix vintage de 1980. On sent dans nos locaux tout le poids historique de ceux qui nous ont précédé, pour les siècles des siècles, amen.

Puis bon, on a des téléphones tout neufs, quand même. Et des vitres propres 2 fois par an.

De quoi se plaint-on?

A bientôt mon petit clou, et passe un bon week-end!


Partager

9 commentaires:

Aurore a dit…

oh mais je te trouve bien dure sur ce coup là, un peu de considération pour ces chères imprimantes, je trouve ca très beau ♥ et puis j'arrête là car je sens la petite larme qui monte...

heidi a dit…

jalouse d'une imprimante, ça alors si on m'avait dit que cela puisse exister
:D

fofifonfec a dit…

La révolution est proche, les machines vont prendre le contrôle sur le monde, ah ah!!!

(et sinon, bleu vomi, c'est plus ou moins bien que vert caca d'oie?)

bbflo a dit…

bleu cerise, je connais, mais bleu vomi, je ne vois pas...
:D

Georges a dit…

Ca se trouve un jour, en plus d'une déco Damidot (la frise marron chocolat qui me fais dire ça), les imprimantes auront plus de RTT que les salariés... et peut être même des primes ! la rage !

nicosurf a dit…

Je viens de recevoir une dépêche de l'OSPPOS (Observatoire du Stress des Pauvres Prestataires en Open-Space). La plante verte de l'open-space qu'on à déclaré kidnappée fin 2008, se serait en fait suicidée. La direction aurait fait disparaitre toute trace de cette insoutenable évènement.
Qu'en est il des prestataires implantés dans ce même Open Space ? Survivront-ils une année de plus à la moquette bleu vomi et au néons expérimentaux à allumage aléatoire. (je vous ai parlé de la clim rigolote qui de temps à autre passe de 21 deg à 11 deg juste pour faire marrer ses amies climatiseurs des Open-spaces adjacents ?)

Anonyme a dit…

faudrait qu'à ton boulot il m'emploie pour la peinture je suis devenue spécialiste :-)

stell*

Eric a dit…

Abracadabra... Ca y est tu es changée en imprimante. Es-tu heureuse là, comme ça ?
Blague à part, c'est tout à fait représentatif de nos entreprises : on remercie ceux qui se taisent et ne donnent pas leur avis : les machines.
Amen soeur Valérie !

Valérie a dit…

@Aurore: pas de souci pour les imprimantes, tu sais on les bichonne chez nous, on leur rajoute des feuilles, on change leurs toners, on les nettoie, tout ça...

@Heidi:mais les imprimantes elles ont rien demandé!!! Et on leur donne ça.
Alors que nous, si on demande rien, ben on n'a rien.

@Fofifonfec: bleu vomi, c'est entre vert poudre et violet cramoisi.

@bbflo: mais vous le faites exprès??? Et la licence poétique, tout ça???

@Georges: Je m'inscris en faux, V. Damidot n'a pas frappé, la preuve, il n'y a pas de mur peint en prune ou en violet nulle part.

@Nicosurf: plains-toi. Chez nous la clim elle est réglée sur 37. Pas de clim quoi.

@Stell: il y a 46 étages. Toujours partante?

@Eric: la vie d'imprimante... le rêve. Etre indispensable à tout le monde, se faire bichonner, se faire apporter ce qu'on veut dès qu'on le réclame, et dans le cas contraire se mettre en grêve sans avis préalable et sans avoir besoin d'être syndiqué.

Enregistrer un commentaire