lundi 5 juillet 2010

Mariage plus vieux, Mariage heureux

Hello les p'tits clous!

Samedi, j’étais de mariage.

Ca devient plutôt rare, avec l’avancée de l’âge, ces cérémonies parmi nos amis. Et non, on n’est pas vieux, juste casés.

Samedi matin, il pleuvait à verse.

Je me suis répété en boucle, de ne surtout pas faire d’impair, de ne pas laisser échapper, sans y penser, le proverbe exécrable… Mariage pluvieux, mariage heureux. La pauvre mariée qui entend ça a normalement juste envie de t’arracher le cœur à la petite cuillère, en ayant préalablement passé le petit doigt de la main gauche d’Evelyne Dhéliat au mixer (doigt toujours attaché à sa propriétaire, bien sûr) et éclaté les yeux de Sébastien Folin avec un trombone rouillé. Rapport aux mois de préparation, à la réception prévue dans le jardin, à sa coiffure qui frise et au fait qu’elle n’ait pas prévu de polaire et d’imperméable assortis à sa robe.

L’horreur.

Heureusement, il s’est arrêté de pleuvoir vers midi, ce qui a sauvé au moins trois vies humaines.

Avec un timing parfait, une fois n’est pas coutume (à vrai dire, on n’a pas épargné nos ruses habituelles pour être en retard, telles que douche à la dernière minute, recherche des accessoires disséminés entre la cave et le grenier, coup de fil au moment de partir, etc…) mais il n’y avait personne sur la route et nous nous sommes donc garés à 15h44 non loin de la mairie désignée par notre GPS (qui s’avérait en plus par miracle être la bonne), soit avec une grosse minute d’avance, ce qui globalement, nous a contraint à faire le pied de grue un quart d’heure avant que tout le monde ne se pointe. Non sans avoir au préalable failli partir avec d’autres mariés, ne connaissant pas la famille, ni côté Madame, ni côté Monsieur. Un examen attentif nous a quand même révélé que parmi l’assistance, personne ne semblait être d’origine malgache, plus ou moins lointaine, ce qui est pourtant le cas du marié. Une intense réflexion nous a alors permis d’éviter le traquenard et de retrouver nos mariés (surtout qu’entre temps ils étaient arrivés, ce qui a facilité la chose).

Comme nous ne sommes pas tout à fait conventionnels, il faut s’attendre à ce que ce soit aussi le cas de nos amis.

C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de voir célébrer le mariage de 2 personnes qui sont ensemble depuis une bonne vingtaine d’années, qui ont déjà 2 enfants et dont l’homme avant décrété : je ne me marierai jamais.

Je salue la constance de sa femme, il lui a fallu 20 ans, mais elle y est arrivé. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer (et ne jamais croire un homme, aussi, quand il dit jamais).

La représentante de la République avait décidé de nous cultiver et de nous divertir. A vrai dire, je crois bien qu’elle n’est parvenu à faire ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre, mais au second degré c’était très drôle. En fait, pour supporter les discours des officiels durant les mariages je propose d’intervertir l’apéritif et le passage devant le maire.

J’exagère, bien sûr, comme d’habitude. On a appris plein de choses. Que le mariage était une invention romaine, que les femmes au début du siècle choisissaient plutôt des robes rouges, dont le tissu était moins cher, que Charlemagne avait 4 épouses officielles, ainsi que de nombreuses concubines et des maitresses plus nombreuses encore, et enfin quasiment tous les noms des présidents entre la seconde et la cinquième république.

[Bon, tout ça c’est bien, mais quand est-ce qu’on bouffe ?]

S'en est suivi un échange traditionnel de oui-oui (pas le héros de dessins animés pour enfant avec une voiture de kéké hein), assez émouvant au demeurant, normal quoi, s’agissant d’amis depuis des années, avec qui on a partagé pas mal de choses, des vacances, des soirées, du boulot, des confidences, des moments pas toujours drôles aussi, ensemble…Bref quoi, j’ai pas écrasé ma petite larme, mais pas loin hein, faut avouer !

Pour se remettre de tout ça, on est allé boire un verre au café avec tous nos amis communs, histoire de bien entamer la soirée. Tout ça c’est une question d’entrainement. Je vous assure.

Ensuite, zou, direction la campagne, les vertes étendues de gazon tondues de près, la piscine bleu turquoise mais non chauffée, dommage, l’orchestre de jazz, les nappes blanches et empesées, cette atmosphère bucolique et champêtre de l’apéritif amélioré en extérieur…

Le traiteur compensait par la quantité la qualité plutôt moyenne de ses produits. Il avait du être prévenu, et épongeait préventivement pour certains de mes camarades.

C’étaient ainsi des plateaux et des plateaux qui sortaient sans discontinuer des cuisines, à base de nems mous réchauffés, croquettes grasses au fromage, crumbles d’aubergines, brochettes de poulets et tout ces trucs dont on se dit que non seulement, c’est pas bon pour la santé, ni terrible au goût, et qu’en plus ça te coupe l’appétit, et au final on se retrouve toujours avec un dans la main, sans vraiment savoir comment il est arrivé là.

Je soupçonne d’ailleurs que le traiteur avait un copain cultivateur d’aubergines, ou qu’il avait eu un lot en promo à Rungis. Parce qu’en plus des crumbles d’aubergine, on a eu droit aux beignets d’aubergines, au caviar d’aubergines et au sauté d’agneau aux aubergines. Pour parachever le tout, je pense que les serveurs auraient pu être déguisés en aubergines géantes, dans un costume rebondi et luisant d’une belle couleur violet foncé. Ca aurait fait classe.

Au bout de quelques dizaines de minutes, parmi nos amis, deux groupes se sont constitués naturellement : les hommes, qui parlaient entre eux très fort debout en rigolant, et en nous lançant des regards à la dérobée, et nous les femmes, nous le charme… Toutes assises sur un banc, on racontait tout plein de ragots, on parlait enfants, vacances, chaussures en se faisant servir des coupes de champagne par des serveurs un peu dragueurs.

Après avoir pris l’apéritif pendant 3 heures, direction la table, non parce que faudrait voir à être un peu sérieux, là.

Donc, rebelotte.

Enfin moi j’ai pas pu, j’ai calé.

Alors pour faire passer tout ça, on a décidé de rigoler un peu, de se déguiser avec des boas, des nez rouges, des perruques, et de prendre des photos. N’insistez pas, c’est top secret.

D’ailleurs je ne sais pas à qui était l’appareil que nous avons emprunté. [Note pour le propriétaire de l’appareil en question : la série de photos concernée est à envoyer par mail EXCLUSIVEMENT à mon adresse, puis à détruire sur la carte mémoire. J’insiste.]

Puis il a fallu écrire des trucs très drôles et spirituels sur le livre d’or. Tout en restant tendre et émouvant.

On a commencé par lire ce que les autres avaient écrit, puis par se foutre de leur gueule, et on a fini par se rouler par terre en rigolant tellement on avait des bonnes idées de trucs à mettre. En suite on les a écrit, on a re-roulé par terre de rire (deuxième effet kiss cool).

C’était pas vraiment nous, en fait. Le vin était bon. Le champagne aussi.

Ensuite on a (mais pas forcément dans cet ordre) dansé, mangé, rit, papoté… On a regardé les mariés, on les a trouvés beaux, émouvants, derrière leur façade de blasés et leurs piques verbales…

Et puis il était tard, on est rentrés avec mon homme, un peu assoupis déjà, rêvant de notre lit et de se lover l’un contre l’autre. Heureux.

J’adore les mariages.

A bientôt mes p'tits clous!

Partager

12 commentaires:

heidi a dit…

Nous aussi on est comme votre ami, c'est non, non, non ! mais la protection en cas de décès nous incite à y passer. Pas top de penser à ça, mais rester sur le carreau c'est le second effet kisspascool en cas de décès.

Aurore a dit…

Bon après avoir lu ca, je sais pas ce qui est mieux, se marier ou juste assister aux mariages des autres... En attendant monsieur mon chéri est très "je ne marierai jamais". On en reparle dans 20 ans hein! Sachant que je suis pas vraiment pour et pas vraiment contre, on va plutôt dire dans 30ans...

Mariedk a dit…

Mariage pluvieux, mariage heureux. Mon oeil ! Il pleuvait lors de mon premier mariage !!! MDR Mais heureusement il faisait grand soleil lors du second et suis très très heureuse :) Alors les dictons... moi je dis pfff !!!
Tout plein de bonheur à tes amis !!!
Et au fait, rien à voir, mais tu es contente de tes savons ?

Philou a dit…

n'oublie pas de dire que Pierre a trempé ses levres dans un verre de vin rouge : gros événement !!!!!!!!!!!

leoetlisa a dit…

J'adore ton titre !! Je suis de mariage ce week-end, youpiii !!

MissBroWnie a dit…

Au final, tu as l'air de l'avoir bien apprécié ce mariage :)

Mes parents se sont mariés sous la pluie et ils sont toujours ensemble 30 ans après :)

Anaïs a dit…

Trop aimé lire ton billet.... une journée bien sympathique finalement! @ bientôt

Anonyme a dit…

moi j'ai marié ma mère samedi alors bon :-) les temps changent ! c'est cool aussi d'avoir sa petite fille à son mariage

Stell*

Eric a dit…

Rassure-toi, bientôt c'est tes schtroumpfs et les copains de tes schtroumpfs qui se marieron, t'auras toujours autant l'occasion de boire.
Sinon, pour des gens non conventionnels, il semble que ce mariage ait été tout ce qu'il y a de plus conventionnel, non ? Ah, y'a pas eu la jaretelle ?

chocoladdict a dit…

j'aime pas les mariages...bon ok je sors )

bergerdevismes a dit…

Je me suis mariée en avril, il pleuvait et j'ai effectivement entendu 12456 fois le fameux proverbe au point de me jurer de ne plus jamais le dire à qui que ce soit ! Cela dit, je suis toujours mariée et heureuse, c'est toujours ça !

Valérie a dit…

@Heidi: dans la liste des avantages, il y a aussi les impôts la première année, non négligeable

@Aurore:si tu veux vraiment pas te marier, tu fais quand même une grande fête pour tout le monde, et puis c'est tout!

@Marie: Alors heu... les savons... Normalement je les récupère dans la semaine, il y a eu un contretemps :D

@Philou:c'est l privilège de l'écrivain, de n'écrire que ce qu'il veut bien...

@leoetlisa:félicitations à tes amis alors!

@MissBrownie:Oui c'était chouette... Bon et soleil ou pluie je crois pas que ça joue beaucoup pour la suite (mais pour le jour même, si!)

@Anais:Merci! Tout pareil à toi!

@Stell: Ah oui et tu nous as rien raconté finalement!! C'était comment?

@Eric: Ben non pas de jaretelle, la mariée était en pantalon (tu vois bien que c'était pas conventionnel!)

@Chocoladdict: :D

@Bergerdevismes:le pire c'est que les gens ils croient vraiment te CONSOLER en disant ça!

Enregistrer un commentaire