mardi 20 décembre 2011

Christmas fail #2: Le repas de Noël à la cantine


Chers petits clous,

nous continuons notre rubrique saisonnière de Noël, avec le repas de Noël à la cantine d'entreprise, non, ne niez pas, je sais que vous aussi vous en avez un.

En tout cas, dans ma cantine, chaque année, ils font un repas de Noël. Un vrai, avec saumon fumé, chapon ou pavé de biche aux airelles, et buche de Noël.

Chaque année, tout le monde prévoit, ce jour là de manger à la cantine. La date est notée bien à l'avance dans les agendas, aucun déjeuner extérieur n'est prévu. Certains repoussent même leurs vacances...

Il faut dire qu’à moins de 3 € le repas de Noël , on se dit qu’on en a pour son argent. Même que pour le prix, on a aussi droit à du fromage, et un apéro sans alcool, mais quand même, la fête est plus folle.


Alors, chaque année, à 11h50, vu que la cantine ouvre à 11h30 mais que c’est tôt pour manger, mais qu’à 12h il y aura du monde, 11h50 c’est bien, 11h50, donc, toute la tour, qui a eu la même idée, se retrouve devant l’entrée de la cantine.

Et chacun fait donc la queue, bien l’un derrière l’autre, pour prendre:

- son verre de jus à base (dans l’idée, ça reste conceptuel hein) de fruit, couleur bleu azur ou orange sanguine, 100% E112 à E118, 100% sucre, 0% vitamines

- son assiette de foie gras de canard chinois et ses petites tranches de pain de mie à l’huile de palme hydrogénée

- son plat au choix, par exemple cette année le sauté de canard au cèpe (non, il n’y a pas de faute d’orthographe, un cèpe en moyenne pour 300 kilos de canard) (de Hongrie, le cèpe)

- son accompagnement. A noter, pas de repas de Noël sans pommes de terre qui ont été élevées au rang d’incontournables de Noël. On devrait décorer M. Parmentier de la légion d’honneur à titre posthume, parce qu’avant lui, aucun repas de Noël digne de ce nom ne pouvait être organisé. Ah non, tiens, il parait que c’est déjà fait. Sinon, on pourrait aussi organiser des commémorations avec dépôt de sacs de patates sur sa tombe, et démonstration de sculptures de pomme de terre, pour le remercier de cet apport incontestable à la culture française.
Ah mais attention, je vous vois déjà sourire, mais vous vous fourrez le doigt dans l’oeil, je tiens à vous le dire: la cantine sait ce qu’on met derrière les mots "repas de fête", la cantine ne lésine pas sur la qualité, la cantine ne sert pas de vulgaires patates à l’eau.
Non, pour ce repas exceptionnel, vous trouverez la pomme de terre sous des formes étonnantes: la pomme de terre noisette, la pomme de terre duchesse, voir (soyons fou!) la pomme de terre dauphine. Le summum de la classe.
Ca, et une bonne poêlée de légumes divers et avariés avec des brisures de marrons, pour égayer le tout.

- son assiette de fromage, au choix brie version carton, ou camembert version carton

- son dessert, soit l’incontournable bûche de Noël glacée (arôme chocolat, vanille) avec vraie petite hache en plastique rouge plantée dedans (le père Noël individuel, ça faisait trop cher). Convivialité: Vous pourrez toujours faire des combats de hache avec vos voisins de table, c’est un moyen de briser la glace!

Une fois le plateau rempli de ces précieux aliments et la longue étape de la caisse franchie (mais rassurez-vous, il y a des fours à micro onde pour réchauffer vos plats), il faut trouver une place dans la salle.

Chez nous, c’est devenu un véritable sport, la "course à la place de cantine", juste après le "saut en hauteur à la prime" et la "lutte contre l’endormissement en réunion soporifique".
Entraînement quotidien, choix d’une stratégie en fonction de l’horaire, de la période de l’année, de la température et des conditions météorologiques extérieures, du nombre de convives à placer.
Il s’agit d’être rapide au moindre signe évocateur d’un départ: un plateau presque terminé, le raclement d’une chaise, une écharpe saisie... C’est alors la cavalcade dans les allées pour poser en premier son plateau sur la table libérée, et oui, nous sommes restés de grands enfants et c’est le même principe que les chaises musicales, la musique en moins. Mais rassurez-vous, nous en venons rarement aux mains, quelques injures bien senties suffisent généralement à régler les différends.

Parfois, il est nécessaire de provoquer la chance, lorsqu’aucune table n’est disponible: à cet effet, j’ai développé une stratégie gagnante que je vous livre, c’est cadeau, c’est Noël: placez-vous debout juste à côté d’une table ayant fini de manger, lancez leur quelques regards appuyés et, au besoin, commentez avec un complice à voix suffisamment haute ("tiens, regarde, je crois qu’ils ont terminé, là. LA. Ils ne devraient pas tarder. De toutes façons, il n’y a pas d’autres places, on va attendre. Non, ne t’inquiète pas pour mon dos, le médecin a dit que je ne devais surtout pas rester debout et porter des choses, c’est vrai, mais bon, ça va, je gère. Ca fait mal, mais je gère"). Généralement, c’est efficace.

Enfin, vous êtes assis, vous avez rempli votre carafe d'eau javellisée et vous humez l’arôme subtil qui se dégage de vos plats industriels. Vous vous dites qu'au moins, pour une fois, vous ne risquez pas de vous retrouver à côté de quelqu’un qui aura pris une andouillette, vu que c’est le seul jour de l’année où il n’y en a pas au menu.

Et vous attaquez votre repas à 1760 calories, pain non compris.

A bientôt les petits clous!

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Je te trouve un peu dure ... mais je suis mort de rire :-)
Le Schtroumpf grincheux

Mariedk a dit…

Idem ici, je suis morte de rire. J'avais vraiment l'impression d'y être, c'est tellement vrai !

Eric a dit…

T'es certaine qu'on travaille pas dans la même entreprise ? Tu as compris pourquoi je boycotte depuis des années ces RV où vont tous les moutons.
Sinon, concernant le Foie gras, regarde

Defmak a dit…

Arf tu as oublié la demi eau minerale ou la cannette de soft drink dans le package all include... sinon c'est bien tout comme tu dis !

mllelouise a dit…

tu râles mais tu continues d'y aller chaque année, pas très logique, si ?!

Valérie a dit…

@le schtroumpf grincheux: non, mais très au fond, j'ai beaucoup de tendresse pour tout ça, en fait (très au fond)

@MarieDK: Tout est vrai, rien n'est inventé

@Eric: ben moi, j'y vais, c'est le paradoxe que je n'arrive pas encore à m'expliquer.

@Defmak: Comment je me suis fait ARNAQUER j'ai oublié de prendre une canette!!!

@mllelouise: Je ne suis pas censée être logique, je suis une femme.

Enregistrer un commentaire