lundi 12 avril 2010

chacun sa route, chacun son chemin...

Bonjour mes p'tits clous!

On parle régulièrement dans la presse, dans les milieux politiques, en entreprise, de la notion d’égalité hommes/femmes.

Quelle fumisterie ce truc. On pourra dire que l’égalité hommes/femmes est réelle le jour où on paiera le même prix chez le coiffeur. Pas avant.

Pour ma part, je n’ai jamais été très féministe, les revendications, les manifs, l’extrémisme, ça me fait toujours doucement rigoler. Une histoire d’époque ? Sans doute. Je n’ai jamais eu à me battre.

Ni pour le droit de vote des femmes (qui a été accordé en France en 1944, 38 ans après la Norvège et presque 100 ans après l’abolition de l’esclavage en France. En fait ce n’est pas tout à fait vrai. Les femmes, en tant que chef de famille, votaient en France aux élections municipales au Moyen Age, et ce jusqu’en 1791 où ce droit a été aboli. Liberté, égalité, fraternité, mon cul.).

Ni pour tout le reste. L’accès à la pilule, le droit à l’IVG. La maîtrise de son corps. Le droit d’étudier au même titre que les hommes, l’accès à des fonctions comme pompier, pilote, astronaute. En France, bien sûr.

Et puis, en plus de n’avoir jamais eu à me battre, je crois que ce combat n’est pas le bon. Entre nous, rien que le mot « égalité » entre homme et femme, c’est un non-sens. Nous ne sommes pas égaux. Fonctionnellement. Jusqu’à preuve du contraire, les hommes ne portent pas de bébés, et ne peuvent pas allaiter (Je parle des hommes nés hommes, bien sûr). Ils n’ont donc par exemple pas la chance de claquer 5 euros par mois pendant 30 ans dans des tampons ou serviettes, ou bien de vivre les « joies » de la grossesse (grossesse = preuve matérielle de la théorie de la gravitation quantique à boucles sur la non continuité de l’espace-temps, vu qu’en 9 mois, on prend 10 ans dans la tronche, sans parler des variations de volume).

Non, je ne recherche pas l’égalité entre hommes et femmes. Chacun apporte une spécificité complémentaire et tout à fait nécessaire au monde qui l’entoure.

Non, mais ce qui serait bien par contre, ce serait d’avoir l’égalité des DROITS entre hommes et femmes.

Le droit à la vie, pour les fœtus féminins d’Inde ou d’ailleurs.

Le droit aux soins, pour les bébés filles de Chine, ou pour les femmes pubères d’Afghanistan et du Pakistan.

Le droit à l’éducation, pour toutes les filles issues de pays dans lesquels l’école ne se conçoit qu’au masculin.

Le droit à la liberté.

Le droit d’être payé pareil pour le même boulot.

Le droit de manger 50 grammes de bonbons sans prendre 800 g sur la balance (si, c’est possible… ca doit encore être une question de discontinuité de l’espace-temps, tout ça… saleté de gravitation quantique).

A bientôt mes p'tits clous!


Partager

Photos Libres

9 commentaires:

Eric a dit…

Et tu as oublié : "1965, la femme mariée peut ouvrir un compte à son nom et en disposer librement"...

ASTRIDM a dit…

Après ce billet haut en exemples de disparité, moi je dis :
OUI au droit de manger 50 grammes de bonbons sans prendre 800 g sur la balance !!! :D

Anonyme a dit…

eh pourquoi si peu les filles !! vous etes ouf 50g c'est rien :-)

Darby Show a dit…

Voudrais-tu sous-entendre que vous - les filles - possédez un nombre de gravitons supérieur à l'homme ? ou bien sont-ce les-dits gravitons - ceux contenus dans les tablettes de chocolat - que vous métaboliseriez mieux que nous ?? (on parle à proportions égales bien sur ;) )

Et pis nous aussi on à des capacités qui vous échappent :
- On sait se perdre - pas facile quand on demande bêtement son chemin de découvrir des endroits charmants.
- Quand on pense quelque chose on le dit en UNE phrase ! - pas besoin de réciter tous les mots du dico pour vous faire comprendre qu'on veut s'acheter une grosse bagnole. (et aucun rapport avec la taille du l'autre engin)

Nanméoh ! :P

by the way, c'est vrai que les mentalités changent ... lentement !!!

Un entraineur : c'est un homme qui entraîne une équipe sportive
Une entraineuse : c'est une pute

Un professionnel : c'est un sportif de haut niveau
Une professionnelle : c'est une pute

Un masseur : c'est un kiné
Une masseuse : c'est une pute

Un courtisan : c'est un homme qui est proche du Roi
Une courtisane : c'est une pute

Un gars : c'est un jeune homme
Une garce : c'est une pute

Un péripatéticien : c'est un homme partisan de la doctrine d'Aristote
Une péripatéticienne : c'est une pute

Un homme facile : c'est un homme agréable à vivre
Une femme facile : c'est une pute

Un homme sans moralité : c'est un politicien
Une femme sans moralité : c'est une pute...

Valérie a dit…

@Eric: oui ça aussi ça troue le BIIIP quand on y pense!

@Astrid:Mais ma pauvre, toi tu comptes double en ce moment!! C'est 1,6 kg pour toi...

@Anonyme:c'est pour faire style on est raisonnables. Mais tout ceci n'est qu'une fiction, bien sûr.

@Darby Shaw: Mouarf! Et après, c'est nous qui sommes compliquées, et on dit que "souvent femme varie"??? Alors que finalement, ça a l'air très très basique les femmes :D

Mary a dit…

Coucou, désolé de te déranger, mais je viens de commencer mon blog hier
& si tu as le temps pour passer donner ton avis, ça me fairait vraiment plaisir :)
Bisous.

Nathalie a dit…

Merci pour le moment de lecture au fil de tes pages ...
Ah l'égalité homme/femme un sujet si vaste, si impossible ... l'égalité juste un mot féminin certainement inventé par un homme pour faire taire une femme !!! (je plaisante bien sur !!!!)...
Bise du doubs ... à bientôt ...

Valérie a dit…

@Mary: je passe dès que j'ai le temps... c'est un blog mode si j'ai bien compris (moi en mode 2 neurones)

@Nathalie: bienvenue, c'est sympa de voir de nouvelles têtes par ici!!

Darby Show a dit…

@Valérie:
finalement, ça a l'air très très basique les femmes :D

Euh ... comment te dire ... un Iphone ... c'est tres complexe comme technologie alors que c'est tres simple d'emploi ... vous êtes peut-être très basique mais tres complexes d'emploi. :P

Enregistrer un commentaire