mardi 24 janvier 2012

Fast forward


- Tu es un méchant garçon ! dit Jeanne. Tu seras privé de dessert!

Samuel regardait Jeanne sans ciller.

- Et arrête de me regarder comme ça !

Jeanne s’empara du bébé, le retourna et lui enfouit la tête dans le matelas. Puis elle se mit à pousser le landau autour de la table du salon.

- Jeanne ? Jeaaaaannnnne ? A table !

Jeanne remis le poupon dans le bon sens et lui chuchota « Fais dodo, maman revient ! ».

- Jeanne ? Tu viens ?

Jeanne s’installa à table et tira sur sa jupe pour qu’elle ne dévoile pas trop ses cuisses.

- On prend du vin ? Tu préfères du rouge ou du blanc?
- Dans un restaurant de poisson, plutôt du blanc, non?, dit Jeanne.
- Un Chablis?, proposa Stéphane.
- Vendu!
- Alors ce sera deux plats du jour et une demi-bouteille de chablis pour nous!

- Ah non, pas de vin, tu sais bien que je n’ai pas le droit! dit Jeanne.
- Bon, juste un verre alors pour moi.
- Je reviens!

Jeanne se leva pour aller aux toilettes. Elle poussa la porte blanche, une main posée sur son ventre rebondi.

Une nouvelle contraction la prit, et elle serra les dents en avançant jusqu’à l’accueil.

- Bonjour, je crois que cette fois-ci, c’est la bonne, murmura-t-elle.
- Asseyez-vous, madame, on va vous examiner dès qu’une salle sera disponible.

- ouinnnnnnnnnnnnnnnnnn!  dit Eve.
- mon bébé, dit Jeanne en la prenant contre elle, engluée d’amour.

Jeanne reposa Eve dans son lit, et sortit et fermant doucement la porte, pour éviter qu’elle grince. Elle retourna s’allonger et s’endormit presque aussitôt.

- Maman? Maman? cria Jeanne.
- Je suis là, dit Eve.
- Tu n’es pas ma vraie maman, dit Jeanne en pleurnichant. Je veux ma maman.
- Rendors-toi, tout va bien, c’était juste un cauchemar. Je reste avec toi.

Eve soupira. Elle borda Jeanne avec douceur et lui caressa le front et les tempes. Puis elle prit dans les siennes les vieilles mains ridées de Jeanne jusqu’à ce qu’elles se détendent, et que l’on n’entende plus dans la chambre mortuaire que les murmures respectueux de la famille.

1 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est les analgésiques ça c'est puissant :-) stell*

Publier un commentaire