mardi 12 novembre 2013

God Save The Kids, what else?


Un samedi matin, je me suis levée à 7h19.



J’ai pris ma douche.
Y avait plus de shampoing, j’ai piqué celui des enfants.
Je les ai réveillés. Il était 7h50.
On a pris un petit déjeuner.
On a voulu prendre le RER. Le prochain était annulé.






On a pris la voiture. Il était 8h40.
On a pris l’autoroute. Il y avait du monde vers le Stade de France.



On s’est perdus.
On est arrivés à 9h45.
On a suivi les panneaux « God Save The Kids ».

On est rentrés dans une salle.
J’ai pris trois cafés.



Les enfants, des bonbons.
On a vu la campagne de publicité.
Petit schtroumpf a dit « regarde, maman, c’est trop marrant, le mec ».



J’ai vu la présentation du site web God Save The Kids.
J’ai compris que c’était une place de marché dédiée mode et puériculture pour les enfants de 0 à 14 ans.
J’ai vu toutes les marques déjà présentes.

 

J’ai vu le design du site. J’ai cru que j’étais sur Adopte Un Mec. Mais en fait non.

J’ai vu la sélection des créateurs. J'ai choisi tous les jouets orange, parce que j'aime bien l'orange.





J’ai voulu acheter ça pour envoyer à tous mes contacts.




J’ai posé une question. Ludovic m’a dit que oui, les frais de ports étaient gratuits à partir de 20 euros d’achat par vendeur.



Ludovic, c’est le directeur.
Ludovic nous a dit que chez God Save The Kids, ils mettraient bientôt en place un concept de rachat des articles. Et plein d’autres choses.

J’ai repris un café.


Bref, j’ai été invitée à la présentation presse du site God Save The Kids.

0 commentaires:

Publier un commentaire