mercredi 26 janvier 2011

C'est à boire qu'il nous faut, mais bio...

Bonjour mes petits clous !

La semaine dernière, dans ma boite aux lettres, j’ai eu la surprise de découvrir une bouteille de vin.

«Oh!» m’écriais-je, la bouche arrondie par l’étonnement, «mais quel admirateur secret m’envoie donc ceci ?» [surprise tempérée, à vrai dire, par le fait que j’avais reçu un mail, ou plutôt des mails, me demandant si j’accepterais de tester un vin en cours de certification bio dans le cadre de ce blog, et d’en parler s’il m’avait plu, et me précisant aussi la date d’envoi ainsi que le numéro du colis].

[Oui, je sais, tout de suite, c’est moins glamour.]

J’avais accepté, histoire d’arriver un jour à un repas de famille dominical autrement que les mains dans les poches, et aussi parce que le vin de la vallée du Rhône en question est issu d’un domaine situé dans la petite Camargue, où les fondateurs cultivent avec amour et passion des moustiques des vignes d’environ 40 ans pour produire du rouge, du blanc et du rosé. Entre autre, le sol est travaillé au cheval de trait, la preuve.


Par contre, le béret, ils le mettent pas tout tout le temps, hein.

J’ai donc reçu une bouteille de Scamandre rouge 2006. Classe. Celle là :


Oui, là-bas, les grains de raisin sont cubiques. Le persil n'est pas fourni avec, pour info.

Bon, alors le léger détail, c’est que je ne bois pas de vin. Mais ce genre de problème n’en est pas vraiment un, surtout dans ma famille (suivez mon regard) (non rien), et j’ai donc trouvé des testeurs dévoués qui, prenant leur rôle très à cœur, m’ont bassinée de termes pseudo-œnologiques pendant tout le repas.

Leur première remarque unanime : il faut absolument carafer ce vin et bien le laisser s’aérer, sinon il a une attaque un peu acide [traduction : tu le bois pas direct au goulot] [mais de toutes façons, c'est mal élevé].

Par contre, ces précautions prises, c’est un vin très agréable, boisé, intense et charpenté [traduction : des cojones, il en a] avec une belle longueur en bouche [pas de traduction, ni de sourire en coin, merci].

Jouant leur personnage à fond, ils ont insisté pour finir la bouteille, au motif qu’ils n’arrivaient pas à définir exactement la note fruitée qui se dégageait du bouquet. Ils se sont prononcés finalement pour un goût de fruits rouges.

Au final, le vin leur a bien plu et ils réitéreraient volontiers l’expérience, pour accompagner un plat de viande rouge grillée par exemple. [Note pour plus tard, penser à demander une caisse au lieu d’une seule bouteille pour mes tests produits]

S’il vous tente, si vous aussi vous vous laisseriez bien tenter par sa robe profonde, par sa culture 100% naturelle, par ses arômes puissants, ou par le béret du producteur, vous pouvez vous commander ce vin en ligne directement sur la boutique du site du producteur (suivez le lien, la bobinette cherra).

A bientôt mes petits clous!

11 commentaires:

Mentalo a dit…

ha ha ha que je me bidonne quand mes potes parlent de vin et de longueur en bouche. Comme s'ils y connaissaient quelque chose! :-) :-) :-)

Nikit@ a dit…

Moi mon Chéri en parle régulièrement ... mais il s'y connait ;o) C'est tout un art !

georges a dit…

Moi j'aime bien le vin mais j'y connais rien en terme ... à part "hum il est bon" voir de temps à autre un petit "hum goulayant" histoire de faire du free style, je suis toute pourrite !
Par contre le vin bio s'est pas donné... je m'en offrirai pas une caisse... mais si un jour en mangeant au resto, je le vois sur la carte des vins, j'essayerai !

Mariedk a dit…

Mais pourquoi on me propose jamais rien à tester à moi ???? Je ferais bien testeuse de bière(Audrey, si tu me lis...), de vacances, de voitures etc moaaaa !!!

Eric a dit…

Sachant que chaque être humain est unique (et heureusement), il en est de même pour les goûts (et les couleurs). Alors essayer de trouver un consensus sur le goût d'un vin, bonne chance... L'année dernière il y a avait d'excellents articles sur le vin dans "Siné Hebdo" où j'apprenais que tel vin qui était conseillé avec telle viande il y a 10 ans ne l'était plus du tout aujourd'hui. Comme quoi c'est vraiment du snobisme. D'ailleurs j'adore commander ce que j'aime au restaurant, au détriment des conseils pseudo-œnologiques du patron. Et c'est mieux comme ça !

LMO a dit…

J'aimerais bien goûter.
J'y connais queud en vin, à part "c'est bon" ou "c'est pas bon"... JE suis curieuse de savoir si celui ci est bon ou pas! :p

bbflo a dit…

Je ne bois pas de vin. Par contre le vin bio c'est une drôlement bonne idée vu les saloperies qu'il y a dans le vin (pesticides et compagnie)

Vin bio a dit…

Bonjour à tous,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de commenter réalisé par Valérie.
Comme vous avez pu le constater, les invités de Valérie ont apprécié Scamandre. A votre tour, n'hésitez pas à le déguster ! :)
Je reste à disposition pour toute question.

ASTRIDM a dit…

au début, je me suis dit : hum... elle ne boit pas de vin si mes souvenirs sont bons ? :D

Valérie a dit…

@Mentalo: tu as raison. Je vois pas ce qu'un mec peut connaitre à la notion de longueur en bouche (ouh là là, c'est chaud, j'en rougis mazette!).

@Nikit@: C'est son métier?

@georges:il est bon, je trouve que c'est bien :D c'est clair au moins!

@MarieDK: Tiens c'est vrai ça quand même, ça abuse!

@Eric: Et tu aimes quoi?

@LMO: tu devrais bien t'entendre avec georges, tiens...

@bbflo: oui je trouve aussi.. Encore que le vin français est plutôt correct au niveau pesticides...

@ASTRIDM: Tes souvenirs sont bons :D

DF a dit…

Pas évident de parler de vins, de mettre des mots sur des goûts et des odeurs. Cela dit, bravo pour ce billet, qui m'a apporté une pause sourire en cette fin d'après-midi.

Sympa, cela dit, de recevoir une bouteille pour la tester sur un blog! :-)

Et santé!

Publier un commentaire