mardi 17 juillet 2012

Les bonnes raisons d'avoir des enfants (part 2)


C’est pas que je veux ab-so-lu-ment qu’on me prenne pour une mère indigne. Que je ne suis pas.
Que celui qui n’a jamais pêché me jette la première bière (une Murphy’s si c’est pas trop demander ?) (oui, je sais, je suis une femme Barbara Gould).

Mais en me creusant le ciboulot pour trouver une seconde bonne raison inédite d’avoir des enfants, comment dire... Celle-là m’a sauté aux yeux. Rapport à la période.

Alors, la seconde bonne raison d’avoir des enfants, à mon sens, c’est de pouvoir profiter à fond des moments où ils ne sont pas là.

Comment ça c’est une raison toute pourrie ? Pas du tout !

Sans être passé par la case enfant, on ne peut PAS appréhender dans sa pleine mesure la préciosité de ces moments où tout peut se faire sur un coup de tête.

Non, parce qu’il y a des gens qui n’ont pas d’enfants, et ben ils restent chez eux le soir à rien faire au lieu de se cultiver ou de se distraire. Je sais, j’ai les noms. Il parait même que certains d’entre eux regardent TF1, il paraît.
Truc de dingue.

Alors qu’il ne viendrait à l’esprit d’aucun couple avec enfant normalement constitué de regarder TF1 un soir où les schtroumpfs sont casés ailleurs. (CQFD : avoir des enfants permet d’augmenter son QI, je vais peut-être le caser dans une prochaine rubrique).

Sans enfants, par exemple en les ayant opportunément refourgués aux grands-parents pour les vacances (par exemple), on rattrape des mois sans (ou presque, on n’est pas des bêtes) ciné, théâtre, soirées, concerts, restaurants. Et surtout, sans SURPRISES.

Alors, bon, oui, c’est un peu fatigant, à vrai dire. Mais c’est bon.
 - Vous passez à la maison ce soir ?
- OK !

- Tu viens prendre un pot ?
- OK !

- On se fait un ciné ?
- Yes!

- Tiens y a Charles-Etienne qui nous a...
- oui !!!!!

(N’allez pas en déduire que je suis une fille facile, hein. Ni d’ailleurs que j’ai un ami qui s’appelle Charles-Etienne, faut pas déconner. Ceci est un exemple d’illustration.)

Et puis, finalement, l'avantage de sortir, c'est que ça évite aussi de voir à quel point la maison est désespérément vide. Sans enfants.


Pour lire l'épisode précédent, c'est par là: http://valerieleblog.blogspot.fr/2012/05/les-bonnes-raisons-davoir-des-enfants.html  .

0 commentaires:

Publier un commentaire