jeudi 27 juin 2013

Adolescence


Ni lui, ni moi, ne parlions beaucoup. C’était le plus beau mec de la bande, surtout lorsqu’il gardait sa barbe d’un jour qui lui donnait cet air canaille dont toutes les filles de cet âge sont folles.

Je le croise encore parfois, au détour de ma mémoire, dans la splendeur de ses 17 ans. Cette impalpable et volatile attirance qui flottait entre nous, jamais nous ne l’avons concrétisée. J’attendais qu’il me prenne la main, qu’il me guide. Il ne l’a jamais fait, que dans la danse.

D’une manière difficile à expliquer, il était différent, riche d’une vie intime plus complexe, plus secrète que les autres...

Différent, il l’était aussi quand il dansait. Il inventait des pas, des passes, se concentrait sur un rythme intérieur impulsé par la musique, hors de toute convention. Aucune fille ne parvenait à entrer dans cet univers. Aucune autre, à part moi.

J’ai connu de bons, de très bons, et de très mauvais danseurs. Lui, il fut autre chose. Mon partenaire, dès la première fois où il m’a invitée à danser. Mon double. Dès les premières notes, nous entrions dans un monde qui n’appartenait qu’à nous. Je comprenais, sans qu’il le dise, tous ses mouvements, ses invites muettes, et j’y répondais exactement, sans réfléchir.

Nous aurions du faire l’amour. Nos corps étaient fait pour se mouvoir ensemble.

J’ai quitté la bande, il y a de nombreuses années. Jetée dehors, sans avoir le loisir de m’expliquer, sans une seconde chance, sans un adieu. Effacée.

Il n’a fait aucun geste, indifférent et froid. Ni lui, ni moi, ne parlions beaucoup...

4 commentaires:

MissBrownie a dit…

Des regrets ?

Quand ma cousine a eu son cancer, elle s'est tournée vers son passé, vers son adolescence.
Elle a divorcé.
Aujourd'hui elle est remariée avec son 1er amour.

Je te raconte ça pour te dire que le passé refait parfois surface et qu'il peut y avoir un happy end.

Valérie a dit…

@ MissBrownie: Pas du tout de regrets, sur cette "histoire" en tout cas (qui n'a d'aileurs jamais existé)... Mais juste des souvenirs...

Benoît a dit…

Ah ben je suis rassuré, j'allai être jaloux. x) Je me disais, merde, c'est qui ce con - attendu que je ne danse pas, impossible que ce soit moi. Mais surtout, je voyais pas qui ça pouvait être. Et moi de chercher : j'avais 16 ou 17 ans... Valérie ?
Enfin quoi qu'il en soit, je ne dansais pas. ;)

Valérie a dit…

@Benoît: non, tu étais plus jeune.. Enfin moi en tout cas, je l'étais :)

Publier un commentaire