lundi 21 février 2011

Sa majesté des mouches

L’hiver, en Normandie, dans la maison de campagne de mes parents nous sommes sûrs de les retrouver, tous les ans, au rendez-vous.

Plus ou moins nombreuses, selon la météo, selon l’été précédent.

Elles parsèment les appuis des fenêtres, et le parquet, près des ouvertures.

Les mouches. Mortes.

Elles s’introduisent dans la maison, l’automne venu, sentant poindre le froid. Léthargiques, déjà mourantes.

Elles crissent sous les chaussons, sèches et cassantes.

Au milieu, l’une d’elle sautille encore en grésillant par à-coups, telle un jouet dont le ressort est cassé.

Le balai ou l’aspirateur n’en viennent pas à bout.

Subrepticement, elles reviennent, une puis deux puis des dizaines.

Dans la nuit, parfois, une brève agonie, un bourdonnement désespéré résonne dans la pièce silencieuse, terminé par un tac discret lorsqu’elle s’écrase sur le plancher.

Les mouches se cachent pour mourir.

6 commentaires:

Zette a dit…

Attends, le truc génial, c'est qu'en seconde lecture, on comprend que ça rime.
Enfin, moi, m'a fallu deux lectures :D

Superbe billet, faut le faire de rimer sur ces petites saloperies!

Eric a dit…

Très beau à lire. Merci Valérie.

corto74 a dit…

Sur le titre, j'ai cru que c'était un billet sur DSK et ses nombreux courtisans. En fait, il s'agissait d'un joli billet

Mariedk a dit…

Très beau texte sur ces chtites saletés. Mais même après 4 lectures, je n'ai pas encore trouvé où Zette a vu que ça rimait... j'ai loupé un truc ?

Darby shaw a dit…

J'ai comme l'impression que notre amie Zette,
a un p'tit peu fumé la moquette.

En effet, dans ce poème aucune de rime.
Rien d'autre qu'une prose sublime

Encore une fois écrite c'est évident,
par cette jolie fille qui m'émeut toujours autant!

Valérie a dit…

@Zette: Ben écoute, si ça rime, c'est pas fait exprès (en même temps, j'ai pas vu ou??). Mais que veux-tu les génies s'ignorent parfois...(pouet pouet pouet pouet)

@Eric: c'est avec plaisir!

@corto74: Que veux-tu, la politique ne m'intéresse que de loin. Très loin.

@MarieDK: Non, mais traduit en ouzbèke, ça rime en fait.

@Darby shaw: ;)

Publier un commentaire