mardi 31 mai 2011

10 bonnes raisons pour Nicolas Bedos de m'inviter sur facebook

Chers petits clous,

Je me suis découvert une assez récente et soudaine passion pour Nicolas Bedos, ce jeune et fougueux auteur plein de talent dont je suis chaque semaine avec délice la chronique décalée et décapante sur France 2.

Nico hésite à devenir séminariste, depuis qu'il a rencontré Dieu

Comme tous mes coups de cœur, celui-ci est sans doute peu fait pour durer. Tout nous sépare. Nico (tu permets que je t’appelle Nico ? Non ? Tant pis) est plus jeune que moi, alors que je préfère généralement les hommes plus âgés. Bon, quand même pas à ce point là, hein.

Désolée Jimmy, ça va pas être possible entre nous. Sauf si tu as un très gros compte en banque et une très grave maladie.


Nico n’a pas un métier sérieux (écrivain, auteur de pièces de théâtre, chroniqueur, …), et je sais d’expérience que j’ai besoin d’un homme stable dans ma vie.

Nico écrit des livres et les édite, alors que le mien est bloqué au premier mot du second chapitre. Et que je suis en train d’en réécrire le premier. Depuis 6 mois, oui. Et alors ? Je suis jalouse.

Nico perd ses cheveux même s’il le cache bien. Bon, là, OK, ça ne veut rien dire. Même mon mari perd ses cheveux.

Nico est né à Neuilly sur Seine, quand je n’ai fait qu’y passer quelques années pour mes études. Autant dire que nous n’avons sans doute pas les mêmes valeurs, ni le même compte en banque (oui, j’aime les préjugés et les proverbes dégoulinants de sagesse populaire comme « il n’y a pas de fumée sans feu », « qui vivra verra », « à bon chat, bon rat » ou « un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »).

Nico aime les amourettes sans lendemain, c’est écrit dans Gala, je l’ai lu chez le coiffeur.

De mon côté, je suis plutôt pour les histoires longues (au moins 20 cm) (j’ai très honte de celle là, mais je la laisse quand même).

Nico fume. Si, je le sais, on est intimes, je l’ai vu sur une photo, d’abord.

Or pour ma part, malgré une trouble attirance que je ne m’explique toujours pas pour l’odeur de la feuille de tabac elle-même, mais qui est sans doute à chercher du côté de mon maitre de CP qui fumait la pipe pendant nos récréations et qui la bourrait d’avance pendant la dernière demi-heure de cours, bref, l’odeur de la cigarette fumée, lourde comme un cheval mort et qui sature les fosses nasales, qui irrite la gorge et les bronches, ça m’a toujours repoussée. Aucun moyen que je lui roule un patin.

Notre histoire n’est donc pas viable, et pourtant, femme je suis, femme je resterai, même si tout est joué d’avance, peut-être même à cause de cela, de cette impossibilité manifeste que quoi que ce soit de sérieux se passe entre nous, je m’accroche à l’espoir infime que Nico m’invite sur facebook, qu’il me remarque dans la cour empressée de ses fans, que je sois l’élue, la seule, l’unique. The one.

J’ai fait une petite liste non exhaustive, mais tout à fait représentative quand même, des bonnes raisons qui pourraient inciter Nico à m’inviter sur facebook.

  1. Si je n'étais pas déjà moi, j'adorerai être amie avec moi. Je suis super cool. La preuve, c’est que je like même certaines de mes publications, c'est pour dire.
  2.  
  3. Nous avons le même hébergeur de blog. Si ça ce n’est pas un signe.
  4.  
  5. Je suis très drôle, virtuellement parlant.
  6.  
  7. Si je le mets dans ma liste very private, il aura même mon numéro de téléphone. Non, je déconne. C’est que pour mes vrais amis, quand même (que ceux qui sont allé vérifier s'ils ont accès à mon numéro de téléphone sur facebook se dénoncent)
  8.  
  9. Nous pourrons mutuellement répondre à des questions l’un sur l’autre grâce à tout un panel d’applications parfaitement futiles et donc totalement indispensables. Par exemple :
  10. "Crois-tu que Nicolas Bedos a déjà participé à un concours de lancer de nain ? "
                                   - Oui                                 - Non                                - Peut-être                                - Ca dépend, ça dépasse                                - Je peux pas, j’ai piscine    
  11. Nous buvons tous les deux du coca zéro et nous sommes tous les deux très romantiques, au fond (très au fond). Que de points communs ! Bon, moi, je bois surtout du coca zéro, en fait.
  12.  
  13. En tant qu’amie sur facebook, je rehausse quand même globalement le QI moyen observé sur ce genre de réseau.
  14.  
  15. Je suis une psychopathe de l’orthographe. Et je peux corriger gratuitement les textes de mes amis.
  16.  
  17. Etre ami avec moi sur facebook, c’est avoir la chance de pouvoir me souhaiter mon anniversaire à la bonne date. J’accepte les chèques.
  18.  
  19. Et enfin, je suis même prête à le faire profiter des nombreux avantages liés à mon blog : par exemple, je peux lui envoyer un flacon à peine entamé d’eau de linge reçu il y a 3 mois, ou bien lui faire tester un nouveau biberon anatomique.

A bientôt mes petits clous!

9 commentaires:

electromenagere a dit…

C'est amusant, depuis hier j'ai également la même obsession : toi aussi tu aimes les vilains garçons ? :D

Eric a dit…

Chère Ayatollah de l'orthographe, moi j'aurais DIT 'un tiens vaut mieux...' plutôt que 'un bon tiens'.
Sinon je suis étonné que tu n'aies pas parlé de ses yeux.
Serais-tu une femme qui ne verrait que le fond et pas la forme (bon tu parles un peu des cheveux mais que pour du négatif) ?

Valérie a dit…

@electromenagere: bad, bad girl... ;)

@Eric: Corrigé, merci m'sieur... Pour ses yeux, oui j'avoue qu'ils sont pas mals...

LMO a dit…

Han, t'as pas fini ta bouteille d'eau de linge???

Mike a dit…

J'aime aussi beaucoup ce jeune homme. J'ai téléchargé furieusement toutes ses semaines mythos (voir absolument celle face à Marine Le Pen !). Moi qui adore Desproges, j'ai un peu l'impression d'avoir enfin trouvé une relève !

Sinon, la psychopathe de l'orthographe n'aurait-elle pas confondu "hors" et "or" ?
Je taquine mais c'est toujours un plaisir de te lire...

Valérie a dit…

@LMO: disons que pour ça, il faudrait que je repasse... Hem...

@Mike: la psyphopathe a très très honte et court se cacher... (après avoir corrigé cette énorme faute)

Mariedk a dit…

Je ne l'ai découvert que la semaine dernière. La ressemblance avec son père m'a sidérée...

berengere a dit…

Pour Nico, je sais pas, mais pour le reste, avec tous ces points communs, tu peux être amie avec moi si tu veux...
Et si tu attends toujours Nico, j'ai un proverbe pour toi: patience et longueur de temps font plus que force ni que rage... (vi je sais, c'est pas tout à fait un proverbe, mais bon, "faute de merles, on mange des grives")

pl-ou(my a dit…

hihi! "valérie est intéressée par hommes" sur ta fiche fb. Et la boucle est bouclée : )
je ne connais pas ce garçon, j'vais aller voir ce qu'il fait de plus près.

Publier un commentaire