samedi 2 juillet 2011

I’ll be back

Hello mes petits clous !!

Je reviens à vous… doucement. Patience et longueur de temps, etc, etc.

Eric a tenu la boutique, fort bien au demeurant, sinon vous auriez tous déserté et je crois que ça m’aurait achevée. Je le remercie pour ça, d’autant qu’il a eu lui aussi sa part de problèmes, physiques de son côté…

Merci à vous pour vos petits mots de soutien, sans rien savoir de ma situation.

Merci à mes amis et amies, et à ma famille, que j’ai découvert si proches de moi, et sans qui je n’aurais tout simplement pas tenu, dans les moments les plus durs…

Merci aussi à mon producteur, au scénariste, au metteur en scène, à l'ingé son, à la maquilleuse et à la femme de ménage.


Bon allez zou, trêve d’auto-apitoiement, j’ai au moins décidé durant cette période que le blog était une part importante de ma vie et qu’il était hors de question que je l’arrête. Je vais donc m’y remettre, progressivement parce que j’ai encore du mal à avoir des idées hilarantes de sujets, mais j’ai quand même deux ou trois trucs dans ma bannette qui devraient vous plaire.

J’ai aussi fait quelques sorties ces dernières semaines, histoire de me changer les idées plutôt noires, et j’ai entre autre accepté (chose notoirement rare) de participer à une avant première avec de très grands acteurs.

Yep. Rien que ça.

Oui, bon OK, pas exactement Robert de Niro, Brad Pitt et Charlize Theron.

Mais presque.

Bon, pas exactement pour un grand film non plus.

Pour une série. Française.

Ca aurait pu être pire hein. Ca aurait pu être une série allemande, par exemple.

Et puis, on fait aussi de très bonnes séries en France, à part PBLV (non, n’insistez pas, je ne peux pas l’écrire en entier, le clavier me brûle les doigts).

SI CA ARRIVE.

Par exemple, « Kaamelott », ou « un Gars Une Fille ».

Là, j’ai accepté parce que la série est du même acabit.

Et, je l’avoue, un peu parce que Kev Adams joue dedans, et que lui, même s’il est tout jeunot, il me fait rire. Et comme il co-écrit les épisodes, il y avait de bonnes chances que ça me plaise. (J'ai aussi accepté pour les petits fours chez M6, mais ça normalement je suis pas censée l’écrire).




Kev c’est lui. Sous la touffe. Alors, OK, je sais, le choix de la chemise à carreaux rouge et du tee-shirt bleu pétant est discutable, visuellement parlant.
© Aurélia Blanc/M6

Le nom de la série, c’est SODA. Ados, en verlan (le jeu de mot n’est pas le meilleur que j’ai entendu dans les 34 dernières années, je le concède).

Le pitch (oui, on apprend des mots super cools à la télé, de préférence anglais. Rien à voir avec la brioche, sinon):

vous entrez dans le quotidien d’Adam, 18 ans, avec ses parents, sa petite sœur diabolique, ses deux meilleurs potes, ses angoisses et ses rêves d’ado, face à son plus grand défi : Le monde des adultes. Et les filles...

J’ai vu quelques épisodes avec Kev (oui, on est intimes, maintenant, je lui ai même dit bonjour, alors). Et aussi, pour ne citer que les plus connus, avec Guy Lecluyse (vous l'avez forcément vu dans les chtis), et Alex Lutz.Et tous les autres, là:

©Cyril Plotnikoff/M6
Ce qui me plait dans cette série, c’est que ça parle d’ados, bien sûr, mais que ça ne s’adresse pas qu’aux ados. Par exemple...ah non zut je peux pas dire j’ai promis le secret éternel sinon je serai exposée jusqu’à la fin du monde en affiche 4 par 3 sur tous les bus de France en maillot de bain Kiabi en solde (la honte intégrale)...

Ce que je peux juste dire, c’est que ses parents aussi ont beaucoup d’humour. Et qu’il lui en font baver. Je pense d’ailleurs sérieusement que je vais prendre quelques notes, à ressortir dans une dizaine d’années.

J’aime bien aussi le concept d’épisodes très courts et modulaires qui sont indépendants les uns des autres, et qui s’inscrivent en même temps dans une histoire globale. (Si, c’est super clair ma phrase, d’abord).

Si vous voulez voir ce que ça donne, c’est par là :

http://www.m6.fr/serie-soda/

Et ça débarque lundi sur vos écrans, à 20h05, sur M6.

Une seule bonne raison de regarder ? Facile, c’est à l’heure des mauvaises nouvelles sur toutes les autres chaines…

Ah oui, une petite preuve que j'y étais?
(la qualité est pourrie, je sais, si vous avez des commentaires, talk to my man) (j'aime PAS les Blackberry) (et en vrai, Kev, la plupart du temps, il a pas les yeux rouges).

©Monsieur Moi, Je

9 commentaires:

Anonyme a dit…

bon retour parmi nous Valou <3 Stell*

Papa³ a dit…

C'est chouette de te relire.
Eric a bien fait son boulot en tous cas, il nous a même parlé de jeux vidéos, trop fort ! :D

Eric a dit…

Quelle joie de te relire chère amie.
Aïe, ça veut dire que je dois ouvrir mon propre blog ça !
Très bon retour à toi et encore mille fois merci pour m'avoir laisser m'exprimer ici.

Mariedk a dit…

Bon retour parmi nous ma petite Val, ça fait du bien de te revoir et même si le moral n'est pas encore au beau fixe, ça va "reviendre", c'est sûr, ça revient TOUJOURS !
Tu fais des trucs chouettes dis-donc, c'est un des avantages d'habiter près de la GRANDE ville ! Elle a l'air sympa cette série, je vais sûrement regarder car ça remplace Scènes de ménage que je suivais. Merci du tuyau :)
Gros bisous et encore merci à Eric pour t'avoir aidé à franchir un cap en gardant celui-ci pour toi ;)

astroceline a dit…

Moien Valérie et bon retour sur ton blog (ça se dit cela?).
Eric a su nous faire patienter jusque-là mais cela fait rudement plaisir de te lire de nouveau.

Merci de partager ce petit moment avec les acteurs de cette nouvelle mini-série. Ils ont l'air de bien s'amuser en tous cas (quoiqu’il en soit, je partage tout à fait ton point de vue sur la soit-disant super-méga série française dont beaucoup raffolent que je trouve extrêmement mal jouée).

Au plaisir de te lire bientôt !

Flooe a dit…

Il était temps non mais !! encore que Eric à très bien tenu la baraque !! :):)

Bon retour :)

berengere a dit…

ravie de te relire !
même que du coup, alors qu'a priori ça ne me tentait pas, je vais regarder Soda pour voir si c'est bien ;)

Libelul a dit…

Ravie de te relire ;)

Bises,

Jane

Bretagne buissonniere a dit…

Je ne connaissais pas ta deuxième vie (tout aussi trépidante...). Et le Kev, je n'arrête pas d'en entendre parler partout.... la classe !

Publier un commentaire