jeudi 17 décembre 2009

Please help...

Hello les p’tits clous !

J’ai eu la preuve du réchauffement climatique hier soir dans ma chambre... Jusque là j’y croyais, OK, mais honnêtement des chiffres comme le réchauffement de la température de 1,8°C sur 100 ans ou l’élévation du niveau de la mer de 3 millimètres par an alors que j’habite en région parisienne… pour tout vous dire, ça me semblait un peu abstrait…

Là, j’ai été confrontée à la réalité nue, brute et indéniable, et ça m’a fait un choc.
Accrochez-vous bien… Les paragraphes suivants sont à la limite du supportable et certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des lecteurs, j’invite donc la partie la plus jeune de mon lectorat à se détourner de l’écran. C’est bon ? Je peux y aller ?

J’ai trouvé un MOUSTIQUE dans ma chambre. Un vrai, avec option bzzz bzzzz activée et trompe en titane. Un 16 DECEMBRE. Alors qu’il fait FROID dehors (même que ce matin il neigeait à fond les ballons)…

Ils ont intérêt à faire quelque chose à Copenhague, parce que les villes noyées, les cyclones, les millions de réfugiés climatiques, les milliards de dollars perdus, et pour finir la destruction irréversible de la planète, c’est embêtant, mais des moustiques en décembre, c’est dramatique !! On n’est plus tranquille nulle part !!!

Je n’ai rien de personnel contre les moustiques, notez. Après tout, leur fournir quelques millilitres de sang, pour nourrir de pauvres bébés affamés, quelque part je leur donnerais même avec plaisir s’ils me le demandaient gentiment.

Mais c’est le reste.
Le bruit… il est tout d’abord à la limite de l’audible, disparait, puis réapparait dans votre champ auditif au moment ou vous allez vous endormir. Vous allumez, personne. Plus un bruit. Malin, vous attendez quelques secondes…puis quelques minutes, mais rien. La fatigue a raison de votre volonté, vous éteignez à nouveau et tentez de replonger dans le sommeil… en vain. Car le bzzzzz bzzzzz réapparait, lointain, puis plus proche, vous l’estimez à 3 mètres, 2… 1, il s’approche, il vous frôle, il est . Lumière. Rien à nouveau. Il s’est éloigné, il est parti, vous scrutez les murs et le plafond de votre chambre avec application, si, il vous semble bien apercevoir un point noir dans le coin là-bas… C’est lui !

Monstre horrible, noir de jais, tout en pattes et en trompe. Il vous nargue. Juste un peu au dessus de la portée de vos doigts. 2 options s’offrent à vous :
-soit essayer de l’écraser avec un élément extérieur, type chaussure (mais risque de traces sur le mur), coussin (mais fort risque de le louper), ou autre. Bien sûr, je ne recommande pas pour cet exercice l’usage du réveil, ni de l’halogène…
- soit l’atteindre en équilibre sur le lit, une chaise, le bureau, avec un risque non négligeable de chute (et allez expliquer ça au bureau)

Vous vous lancez, et miracle, vous l’avez eu !! Ecrabouillé, une jolie tâche noire sur votre mur, avec des contours rougeâtres, que vous vous empressez d’entourer d’un cercle au marqueur indélébile, en notant la date et l’heure et en signant. Puis vous entamez une danse de la joie comanche (ou sioux, au choix).
Non j’déconne, vous le loupez, bien sûr, il s’envole, vous nargue un instant puis se fond dans le décor.

Vous vous recouchez, énervé, fatigué et résigné.

C’est alors qu’apparaît le second aspect insupportable du moustique.
Le lendemain matin, vous vous réveillez difficilement, avant le réveil. D’ailleurs, en y réfléchissant bien, vous n’en avez plus, vu qu'il a fini écrasé contre le mur. Vous avez été dérangé par… des démangeaisons. Sur le pied gauche. Et aussi, maintenant que vous y pensez, sur la jambe gauche. Sur le bras. Juste à la pliure du coude…Ce salaud a même réussi à vous piquer sur chacun des doigts de la main, vous y croyez ça ?

Il parait qu’au bout de 100 piqûres de moustiques, on est immunisé et que le corps ne réagit plus, plus de cloque ni d’irritation. Je ne sais pas quel imbécile de scientifique a encore pondu cette statistique, car dans les faits, à chaque piqûre chez moi, la taille du bouton augmente. Je pense que d’ici 2 ans, elles atteindront la taille d’un œuf (et encore, un œuf d’autruche pour être précis).
Mais bien sûr, vous ne vous grattez pas, parce que c’est pire. Ou alors, juste autour, mais doucement… Là… Juste un peu plus fort, plus à droite, oui c’est bon hummmmmm… Mais je m’égare.

Revenons à nos moutons. Enfin, à nos moustiques. Et voici le troisième aspect insupportable du moustique, il transporte des maladies !! Et pas des maladies de fillette, du lourd quoi. Non, le rhume, tout ça, il s’en tamponne le moustique, ce qu’il veut c’est faire parler de lui. Un vrai truc qui te colle au lit pour quelques semaines, genre le chikungunya. Ou bien, encore pire, un truc que t’attrape à vie, qui est potentiellement mortel, comme le paludisme ou la fièvre jaune. D’ailleurs, bizarrement, les moustiques ne sont pas des vecteurs de la grippe A, c’est que finalement ça ne doit pas être si grave que ça…

Alors lecteurs, pour ma tranquillité personnelle, faites des efforts, arrêtez d'utiliser vos voitures, installez des éoliennes sur vos toits, pédalez pour illuminer vos sapins...

Allez, je retourne à mes marqueurs (indélébiles)…Ciao les p’tits clous !

PS : lundi, c’est le jour du « global orgasm for peace », j’invite donc tous les lecteurs du blog à participer à cette opération :

http://bonnenouvelle.blog.lemonde.fr/2009/12/17/lundi-cest-global-orgasm/#xtor=RSS-32280322#xtor=RSS-3208

Vous me raconterez???? (ou pas ;) )

7 commentaires:

ASTRIDM a dit…

...ou pas :D
Pour les moustiques, avec la neige qui tombe, il ne risque pas d'y avoir d'autre survivant !!!
Sur ce, bzzzz bzzzz !

lolo a dit…

J'adore j'adore et j'adhere!!

Bisous

Anonyme a dit…

J'adore !
Sofy

Anonyme a dit…

bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
awaii

Valérie a dit…

@Astrid: j'aurai bien aimé que tu me racontes... ;)
@Lolo: merci!!!!
@Sofy: merci aussi ;)
@Awaii: ça va toujours mon p'tit clou?

Anonyme a dit…

en direct de bisca plage ... your favorite p'tit clou se pèle sous les flocons de neige .... pas de prob de RER, ni de moustique ici!!!

j'attend le billet du jour !!!!!!!!

awaii

Anonyme a dit…

bin moi je suis contente que quelqu'un d'autre que moi se fasse cette réflexion parce que OUI ça m'interpelle qu'il y ai des moustiques en décembre aussi !! nan mé c'est vrai ça sert à rien un moustique ! juste à pourrir la vie de millions de gens !
alors moi je dis sus aux moustiques :-p
stell

Publier un commentaire