lundi 15 novembre 2010

Grosse, moi?


Bonjour mes petits clous !

J’ai passé un peu plus d’un an et demi, jour et nuit, week-end inclus, sur ces deux projets.

A part l’impulsion initiale pour laquelle j’ai eu besoin d’un coup de pouce (bon, c’est une expression, hein), je me suis ensuite débrouillée toute seule, assistée cependant par des spécialistes dans leur domaine pour quelques comités de suivi ponctuels et lors de la livraison finale.

Ca n’a pas toujours été facile. Et surtout, ça ne s’est pas exactement passé comme on me l’avait dit. Mais au final, c’est resté dans mon esprit comme les deux aventures les plus incroyables que j’ai pu vivre…

J’ai adoré mes grossesses, surtout la seconde. Pour tout dire, pour la première, j’avais un peu trop appliqué le conseil que l’on donne aux femmes enceintes, à savoir « il faut écouter votre corps ». Et donc, j’ai passé ma grossesse entière à me demander quelle tare de naissance annonçait la soudaine douleur dans le petit doigt de pied gauche que j’avais ressentie à 15h32, ou autres trucs du même genre.

Enfin, tout ça, d’après mon mari. Moi, je ne me souviens que de l’épanouissement et de la sensation de plénitude que je ressentais. Et de quelques autres petits détails aussi, que j’ai tenu à partager avec vous…

Petit bilan des choses glamour à savoir avant de tenter l’aventure vous aussi

1) Les modification corporelles

Seins : Pouvoir enfin acheter du bonnet C en boutique, c’est l’Avantage de la grossesse pour les petits seins, vous n’avez même pas idée. Pouvoir lancer la phrase « Regardez-moi dans les yeux… J’ai dit dans les yeux ! » est le rêve de toute femme au moins une fois dans sa vie. Mais, on n’a rien sans rien, et on se retrouve avec des lolos qui démangent, qui font mal, qui tirent.

Et puis, le truc, c’est qu’au final, ce qu’on regardera de toute façon chez vous, c’est votre ventre.

Ventre (justement) : C’est LE symptôme de grossesse qu’on attend toutes (et tous, aussi, si si), ce petit ventre tout rond, symbole de cette merveilleuse petite graine qui pousse et qu’on aime déjà dans son petit nid d’amour.

Foutaises. Votre ventre va commencer par faire des bourrelets, il sera toujours trop haut, trop bas, pas assez rond, trop gros, à votre goût. Et que dire de cette injustice criante de la nature, qui lorsqu’elle fait gonfler le ventre, inclus dans le package les fesses, les cuisses, et les joues? Sans parler de l’option vergetures, souscrite par la plupart?

Mais j’exagère un peu. En fait, j’ai toujours aimé mes ventres de femme enceinte. Moi, c’est plutôt l’après qui m’a gêné (et me gêne, encore).

D’ailleurs, tout le monde, à l’exception notable des femmes en désir d’enfant et des mecs bourrés, admire le ventre d'une femme enceinte, tant il est vrai que face à celà, on ressent un pouvoir, une puissance qui transcende les cultures, les générations, et les connaissances scientifiques. Oui, je suis sincère. Pas de chute drôle cette fois.

Peau de bébé: Je n’aurai qu’un mot. 2 en fait. Mon cul.

Pilosité : Autant le dire tout de suite, il faut investir dans une débroussailleuse. Parce que vous croyiez que seuls les cheveux devenaient longs et fournis ?? Laissez-moi rire !!

Après cette entrée en matière, passons maintenant aux choses sérieuses.

2) Les modifications psychiques

La grossesse nous met dans des états aussi intéressants… qu’intéressants au niveau des humeurs.

On passe son temps à se poser des questions. Qui suis-je ? Ou vais-je ? Dans quel état j’erre ?

Je ne sens pas le bébé, c’est grave ? Aimerai-je mon enfant, m’aimera-t-il ? Et faut-il choisir des motifs éléphants ou crocodile dans la chambre ? Pour le 3827ème doudou, je prends un nounours en peluche avec une oreille qui fait pouic-pouic, ou une souris jaune en velours ?

On a aussi des envies. Oubliez l’envie stéréotypée de fraises à 2 heures du matin en hiver, je ne connais personne à qui c’est arrivé. Par contre, se bâfrer de cornichons, manger des tartines sardines/beurre de cacahouète au petit déjeuner, là on est dans le concret !

De manière générale, on peut se mettre à pleurer pour les trucs les plus niaiseux du monde, se sentir le roi (la reine) du monde et l’instant d’après douter de tout, ne plus vouloir qu’on nous touche ou se transformer en bête de sexe. Mais la constante, c’est que jamais, au grand jamais, vous ne saurez dans quel état émotionnel vous serez l’heure d’après.

3) La nourriture

Petit paragraphe spécial, la nourriture, qui devient un sujet d’intérêt majeur lors de la grossesse, comme on l’a vu précédemment. Sachez que vous n’avez le droit de rien manger, et plus encore si vous avez décroché le jackpot: la non immunisation contre la toxoplasmose (ce qui vous fait aussi gagner le droit de passer tous les mois par la case PDS, voir plus loin pour le lexique). Il faut donc écarter soigneusement les crudités et la salade, sauf si vous les faites tremper 3 heures dans un bain d’eau de javel pure. Pas de fromage au lait cru, viande cuisson semelle, poisson avec circonspection et uniquement très cuit, pâtés et autres préparations industrielles à proscrire, légumes bouillis uniquement, pas d’alcool, pas de café ni de thé. Finalement, la seule chose que vous pouvez manger sans vous poser trop de questions, ce sont les pâtes et le riz. MAIS, bien entendu, vous vous devez d’avoir une alimentation équilibrée pour le BIEN de votre enfant !!

4) L’apprentissage

Enfin, et avant-tout, ce qu’on oublie souvent, c’est qu’il va vous falloir ingurgiter un certain nombre de connaissances médicales dans un temps extrêmement restreint, avec examens blancs tous les mois, et épreuve finale à l’accouchement.

Tiens, pas exemple, le vocabulaire. Des mots tels que O’ Sullivan (non, ce n’est pas le nom d’un pub anglais, même s'il y est également question de boisson sirupeuse à avaler dans un temps record, et des possibles conséquences stomacales à court terme), le décompte en SG (semaines de grossesse) et SA (semaines d’aménorrhée), ou autre, n’auront plus de secrets pour vous…

Il vous faudra notamment apprendre que SF n’est pas l’abréviation de Science-Fiction, mais de Sage-Femme. Encore que, la première fois que vous observerez votre ventre bouger, vous vous demanderez réellement dans quel épisode d’ALIEN vous tournez.

De même, PDS veut dire Prise De Sang. Prévoyez de donner environ 9 litres de sang répartis sur les 9 mois de la grossesse, pour des examens aussi divers que variés permettant d’évaluer si le bébé et vous-même êtes en bonne santé, mais aussi de couvrir l’ensemble de la profession médicale en cas de problème quelconque. Vous vous initierez également aux courbes standard de progression de la béta-HCG, hormone sécrétée durant la grossesse. Il faut savoir qu’elle permet aussi et surtout de frimer devant les copines, le but étant d’avoir le taux plus élevé possible. Un peu comme au tri-test lorqu’on a un bon score (mon enfant est un génie !!! Alors que bon, y a pas vraiment de quoi être fière hein, c’est un peu à la portée de la première conne venue. Et en plus, sans qu’elle s’y applique particulièrement).

Avec tout ça, au minimum, à la fin de la grossesse, on devrait avoir gratos avec l’accouchement son diplôme de nutritionniste, celui d’homéopathe et celui de sage-femme.

Mais là où les femmes sont bizarres, c’est que malgré tout ça, et le reste, on est prêtes à resigner.

Allez, je vais arrêter de souscrire à la mode du dénigrement facile. J'ai réellement adoré mes grossesses, malgré les 2/3 inconvénients techniques liés à cet état.

Et vous voulez savoir, pour moi, ce qui représente la grossesse idéale ? La troisième, celle que je n’aurai sans doute pas…

A bientôt mes petits clous !


Ce texte s'inscrit dans le projet 9 blogueurs racontent 9 mois...

Vous pouvez aller lire les messages et admirer les illustrations des autres blogueurs sur le blog commun, ou sur les blogs de:

Astrid M.
Michael
Marlène de Maman Travaille
E-zabel
Till the Cat
Liselotte
Je veux un bébé
Les Mamans Testent

Partager

5 commentaires:

Eric a dit…

Et le choix du prénom, tu nous fais un billet rien que pour ça ? Allez, dis oui !

MissBrownie a dit…

Très chouette ton texte :)
Par contre, mon bonnet C, presque D, je le trouve trop gros à mon goût :-P

bbflo a dit…

très juste... et très drôle (surtout quand on n'a plus DU TOUT l'intention de procréer mouahahahahah)

Zette a dit…

Ahhhhhhhhhhh! LES SEINS.
Ah ça c'était le bon plan.
Mais après, on pleure.
Très joli notice des effets plus ou moins désirables :)

Valérie a dit…

@Eric: oh non nous on a fait ça rationnellement, des listes chacun, et au final il n'y avait jamais qu'un prénom en commun, alors :D

@MissBrownie:Ben écoute, franchement, moi j'ai bien aimé, histoire de quelques mois ;)

@bbflo: ;)

@Zette: Ouaips, après on pleure...

Publier un commentaire