mercredi 26 septembre 2012

Réunion


-  on a vérifié l’inventaire des prises 1 giga et on n’est pas d’accord sur....

Qu’est-ce que je vais faire à manger ce soir ? Des pommes de terre ? Non, trop lourd. Pas après le séminaire à Toulouse d’il y a 3 jours. J’ai pas encore osé remonter sur la balance, je sais, c’est pas super courageux, mais pas la peine de se plomber le moral non plus. Je sais pas. Je crois qu’il reste un céleri rave dans le frigo. Ça se prépare comment, le céleri rave ? Cru ou cuit ? Puis bon, les schtroumpfs vont pas aimer. Oh et puis tant pis pour eux, après tout.

-  Et tout ça a des conséquences sur l’Indonésie, on va être obligé de faire un RFP...

Tiens, ça me fait penser que je partirai bien en vacances, moi. Je sais que ça ne fait qu’un mois que je suis revenue, OK, mais c’était un mois juste horrible. Ou alors un week-end ? Faudra que je vérifie la météo, tiens, pour ce week-end.

-  Quels sont les leviers qui permettraient d’optimiser... 

Elle est pas mal la photo du mariage, enfin celle sur laquelle je fais pas la grimace, quoi. Et puis quelle idée de mettre une robe rose ce jour là, comme 90% des femmes présentes. Faut dire que j’ai pas eu de pot, c’était la couleur choisie par la mariée pour les témoins. Enfin, pour les témouines. Tiens, c’est rigolo ça. Faudra que je le note pour mon blog. Je suis sure qu’on peut trouver une rime qui fasse rire. Et non, pas celle-là. Une autre. Enfin bref, pour en revenir à la photo, il faudrait que je la fasse développer.

-  Aujourd’hui, on est plus sur des problématiques comptables... 

Ah ben là, je te le fais pas dire. Pile le sujet. Mais bon, c’est pareil pour tout le monde, hein. Surtout si on part au ski pendant les vacances scolaires, mais bon, cette année on va être obligé, on peut pas continuer à faire manquer l’école aux schtroumpfs. Quand je pense que ça revient trois fois plus cher que le reste du temps, c’est juste la folie. Et tout ça, pour passer son temps à faire la queue aux télésièges. Tiens, ça me donne soif.

-   Quand on analyse les causes d’insatisfaction... 

Ouh là ça ça va encore être pour notre pomme. Enfin, pour MA pomme. Les causes d’insatisfaction, ça tombe généralement chez moi. C’est dans quel livre déjà que le boulot du héros c’est bouc émissaire chez un éditeur? Ça ressemble pas mal à ce que je fais là. Il faut vraiment que j’arrête de me ronger les ongles. Oh là là. Déjà 17h10. Et en plus, il pleut dehors. Donc non seulement, je risque d’arriver en retard à la garderie, mais en plus, je n’ai pas de parapluie. Et puis quand il pleut c’est connu, le RER il est en retard. C’est mathématique. Il fait chaud, le RER est en retard. Il pleut, le RER est en retard. Il fait froid, le RER est en retard. Il y a trop de monde, le RER est en retard. Là pour le coup, il y aurait vraiment des raisons valables de noter l’insatisfaction client.

-  Bon, je suis désolé, je vais devoir vous laisser, j’ai une autre réunion qui commence... 

Ah ben vas-y, tu m’as piqué ma super excuse numéro 327. Comment je vais faire maintenant pour partir en loucedé? Non, et puis je peux pas, décemment. C’est moi qui organise, quand même. Ah, tiens, ça s'agite. Allez, je conclus, c’est le moment là, ils sont bien: « Bien, de toutes façons nous avons vu les principaux points, pour le reste je vous propose de voir ça par mail. Au besoin, vous trouverez toutes les autres informations dans le support de réunion, avec un certains nombre d’éléments annexes de justification. Merci à tous ! »

Et hop, Gerflor. Je crois que je m’améliore.

2 commentaires:

madeleine a dit…

J'adore le principe d'écriture. C'est tout à fait ce que je ressens

Eric a dit…

Ca à l'air intéressant ton boulot ! On dirait qu'on bosse dans la même boite !

Publier un commentaire