vendredi 23 juillet 2010

Un bébé, ça n'a pas de prix...

Hello mes petits clous!

Après une étude attentive, et de par mon expérience personnelle, je crois que j’ai trouvé le summum dans l’enflage de consommateur option puériculture, et la palme revient donc aux constructeurs de poussettes et de sièges autos pour bébés. Je sais que ça ne me concerne plus vraiment, mais la majorité de mes copines ayant décidé de se reproduire à nouveau (donc, de se rereproduire) je n'entends parler que de ça à longueur de journée...

Pour les néophytes, imaginez qu’une poussette complète pour nouveau-né peut coûter, tous accessoires compris, jusqu’à 800 € sachant qu’elle vous servira un an, un an et demi au maximum avant que vous finissiez par la bazarder pour une poussette canne à 15€, bien moins encombrante. Et encore, vous risquez de ne pas vous en servir du tout, vu que vous avez aussi acheté une écharpe, un porte-bébé, ou l'un de ces objets de portage notés en priorité haute sur la liste du parfait papa/maman du vingt et unième siècle et que finalement vous trouvez ça bien plus pratique.

OK, je le reconnais, à ce prix là, c’est un objet de compèt'. Freins, amortisseurs, la poussette tourne d’une seule main, elle est design, elle est livrée avec hamac, landeau-nacelle, coque, limite elle fait le café et tond la pelouse, toute seule.

Mais bowdel 800 boules quoi. Et au minimum, 350 € si vous prenez le modèle standard, dans une marque un peu connue. Bien entendu, offrir le meilleur à son enfant, ça n'a pas de prix. Et pour tout le reste, il y a Mastercard.

Les sièges auto, c’est un peu pareil (d’ailleurs, c’est les mêmes constructeurs, tiens donc, comme c’est étrange et comme c’est bizarre, y aurait-il une corrélation… Je m’interroge…).
Sauf qu’en plus, on vous vend de la SECURITE de votre bébé, qui est juste la prunelle de vos yeux. Et donc, à l’argument imparable : "Ah oui mais il faut savoir, vous voulez que votre enfant soit protégé ou pas ?", on a du mal à répondre que non, en fait on s’en fout comme de notre premier tampon. Et merci monsieur le vendeur, c’est pas grave on mangera des patates pour les 10 prochaines années.

Ils devraient imprimer le prix en gros sur le tissu, au moins, pour pouvoir frimer sur le parking à côté des voitures des autres parents. Ou fournir un autocollant « j’ai payé mon siège auto 400 € », au lieu de « bébé à bord ». Nettement plus utile.

Vous n’imaginez pas, en plus de ce « détail » du prix, la complexité du choix et les dilemmes à se faire des nœuds au cerveau que ça provoque.

Il faut choisir entre un siège pour tout petit bébé hyper confortable mais qui ne durera pas longtemps. Ou bien un plus polyvalent, mais moins confortable. Un dos à la route, ou un qui se retourne au bout d’un certain âge. Un transformable en réhausseur, ou pas. Un qui s’attache avec la ceinture, ou avec le système spécifique Isofix (et vlan que je t’enfle de 100 € de plus). Et un qui rentre dans votre voiture, surtout !

A vous d’éplucher les crash-tests allemands (oui, il faut aussi apprendre l’allemand pour choisir un siège auto, un détail hein) des différents sièges et de les croiser avec les catalogues des vendeurs de puériculture, pendant les périodes de soldes. Bref, ça vous prend minimum 9 mois, ça tombe bien, c'est la durée de la grossesse.
Ne cherchez plus. La première chose à faire lorsque vous apprenez que vous êtes enceinte, c'est ça. Le reste, s'inscrire à l'hôpital, auprès de la sage-femme pour les cours de préparation, les RV échographiques, la liste d'attente pour la place en crèche, c'est presque annexe. (Enfin, ça et apprendre l'allemand, aussi).

Une fois acheté votre siège, c’est là qu’on commence à rire un peu. Parce qu’il faut l’installer dans la voiture…

En magasin, le vendeur vous a fait une démonstration tout à fait brillante. Et hop, et voilà, vous voyez, rien de plus facile, clic, on serre, top chrono 10 secondes.

Ahem. Il a oublié un petit détail : dans une voiture, on ne tourne pas autour des sièges comme on veut, on installe le siège auto à moitié dans le noir, en se tordant le cou et le dos pour essayer de voir ou on a passé cette biiiiiiiiiip de ceinture, ils pourraient pas les faire en fluo les ceintures dans une voiture? bref.
Sachant que chaque siège a sa technique un peu particulière d'attache, qu'elle varie en plus en fonction de l'âge du gamin, et que les guides d'installation sont en chinois et s'apparentent à des notices de montage Ikéa, en pire, tu cernes un peu mieux la partie de plaisir que ça peut représenter. (Ah oui, j'ai oublié de te prévenir, il faut aussi apprendre le chinois. C'est fou ce qu'on est occupée enceinte).

Et il y en a qui osent dire qu'on se repose durant le congé maternité!

A bientôt mes petits clous!

Partager

Photos Libres

10 commentaires:

Madame Parle a dit…

ça c'est ben vrai et c'est juste chiant quand tu veux sortir te balader: enlever le siege auto le mettre sur la poussette le remettre sans compter la culpabilité d'avoir choisi telle ou telle marque car y'a toujours une cops qui va te dire "quoi??? t'as pris celui la???" grrrr

La fille aux yeux couleur menthe à l'eau a dit…

J'ai insisté un jour pour que le vendeur installe un siège que j'envisageais d'acheter dans ma voiture, pour voir, juste avant de partir en vacances.

J'ai failli passer les vacances avec le vendeur.

Il était complètement coincé du dos dans ma bagnole. Rouge, soufflant et suant.

J'ai fini par le laisser sur le parking avec son siège dans les mains...

Mariedk a dit…

J'ai jamais été capable de plier la poussette de mon petit-fils malgré les explications (pourtant simples) de ma fille... et pour le siège auto, c'est elle qui se charge de l'installer dans la voiture. Avec une génération de plus, c'est mission impossible d'utiliser ces engins de plus en plus compliqués. En tout cas, ton billet m'a encore bien fait rire !!!

Eric a dit…

Sinon, tu fais pas de gosses !
Ou alors ton mari (ou ton amant) travaille chez Aubert.

Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??! a dit…

P'tain tu m'as cassé le moral...
LOL !
Bon je vais rien acheter et je la mettrais dans un sac bleu Ikéa...
Avec un coussin, quand même, on n'est pas des brutes...

Anonyme a dit…

c'est vrai ça sert à tout les sac ikea bleus alors pourquoi pas ça :-)

c'est vrai que c'est un gouffre ces équipements ! encore qd c'est ton premeir ça va tu te dis que ça va etre un peu amorti ... sauf que les normes changent :-D

j'ai bien ri ... qu'est ce qu'ils nous enflent qd mm hihi !

stell*

Valérie a dit…

@Madame parle: J'avais oublié ce détail, il faut aussi inclure les ami(e)s et la famille dans le choix...

@La fille...: Il était beau au moins? Non paece que passer les vacances avec lui sur un parking, autant en profiter...

@Marie: C'est plus simple de nos jours il parait, mais faut juste avoir fait polytechnique pour comprendre, c'est tout.

@Eric: oui mais t'es pas au courant AVANT c'est tout le problème. Et puis après, c'est trop tard.

@Mais pourquoi je deviens mère bordel: [vous faites un concours du nom le plus long avec la fille aux yeux menthe à l'eau? Non? Vous devriez lancer ça ] bref, désolée, mais il est de mon devoir de prévenir afin d'éviter les mauvaises surprises.

@Stell: Sinon tu achètes la poussette d'occasion. Pour le siège auto, par contre, c'est moyen , obligé de casquer...

Mamantroispointzero a dit…

Lol, tu as tellement raison! Moi, j'ai acheté d'occasion la plupart de mes trucs de bébé et je ne l'ai jamais regretté!

bbflo a dit…

mouais... et après, si comme moi tu lis 60 millions de consommateurs, tu apprends que ta poussette-de-la-mort-qui-tue-à-800-boules ben faut faire vachement gaffe dans les descentes car le gosse risque d'être éjecté façon catapulte !
(véridique)

Valérie a dit…

@mamantroispointzéro: moi j'ai même sans vergogne récupéré plein de trucs qu'on m'a prêté ou donné...

@bbflo: et là tu regrettes le séjour aux Seychelles que tu n'as pas pu t'offrir à cause de la poussette... ;)

Publier un commentaire